Le bombardement de l’abbaye en 1918.

Le 12 octobre 1914, une avant-garde allemande occupe le sommet de la colline du Mont des Cats.  Un moulin du Mont des Cats comme poste d'observation en 1917Une photo représente des soldats utilisant le moulin de pierre comme poste d’observation.
Pendant cette présence allemande sur le Mont des Cats, le Prince de Hesse, neveu du Kaiser, meurt mystérieusement sur le Mont.

En avril 1915 les anglais réquisitionnent une partie des bâtiments claustraux pour y aménager un hôpital militaire.  Les anglais restèrent trois ans dans l’abbaye.

Pendant la guerre 1914-18, 15 religieux furent mobilisés : 12 moines-prêtres, 2 moines non-prêtres et un novice convers.  Trois d’entre eux ne revinrent pas :
Frère Guillaume et Père Gabriel morts au combat,
Frère Jean de la Croix mort épuisé à l’hôpital.

En avril 1918 eut lieu la Bataille de la Lys et de la Somme en France et la Bataille de l’Yser en Belgique.  Par ces campagnes les allemands espéraient briser les lignes ennemies et reprendre la supériorité.  Durant la Bataille de la Lys le village de Méteren et la ville de Bailleul furent détruits.
Du 22 au 24 avril, devant les bombardements de plus en plus rapprochés de l’abbaye, les moines se replient dans le refuge de Watou.  Dans le même temps les religieux les plus anciens sont évacués à La Trappe (Orne), hors de la zone des combats.

Le 8 mai 1918, jour de l’Ascension, les anglais contre-attaquent les positions allemandes.  C’est ce jour que le monastère est bombardé et en grande partie détruit.
Les photos qui suivent donnent une idée de l’ampleur des dégâts.  Toutes les photos qui suivent ont été prises dans les jours ou les semaines qui ont suivi le bombardement.  C’est un « état des lieux » après la bataille.  Sur les premières photos l’on voit même des soldats posant devant les ruines.

Vue aérienne du Mont des Cats peu après le bombardement Vue aerienne du Mont des Cats : gros plan sur l'Abbaye Façade Sud de l'abbaye, depuis les ruines du moulin La façade Nord de l'abbaye, vue de loin Gros-plan de la même photo, avec deux militaires en observation
L'Eglise Saint Constance éventrée et le portail d'entrée de l'abbaye La façade de l'eglise et un canon hors service L'église et l'aile abbatiale sans toits Gros-plan sur l'aile abbatiale et le petit dortoir
Le chevet de l'Eglise avec un soldat anglais L'Eglise et l'hôtellerie avec quelques soldats à l'avant-plan L'église et la sacristie L'église et l'aile du chapitre, avec l'infirmerie à l'étage
L'intérieur de l'église depuis choeur des convers Les restes de l'autel majeur de l'église L'intérieur de l'église depuis autel, avec vue sur les stalles et la rosace Plan plus large depuis l'autel vers le fond et la tribune
Le préau avec l'aile abbatiale, le petit dortoir et l'église Gros-plan sur l'aile abbatiale et l'église, depuis le préau L'aile du petit dortoir et les tourelles de l'église Depuis le petit dortoir sans toit, vue sur le clocher de l'église A gauche le grand dortoir, la cage d'escalier, à droite l'aile du chapitre
Depuis la cour de la ferme, le grand dortoir, le réfectoire et la cuisine à l'avant-plan
Gros-plan sur la cuisine L'intérieur de la brasserie L'intérieur de la fromagerie

Pour voir l’état des réparations, consultez maintenant la page suivante :
L’état des bâtiments en novembre 1919, d’après des photos militaires.

Les commentaires sont fermés.