Novembre

VENDREDI 3 : Les onze jours de présence des deux Frères-de-Saint-Jean, Éliyah et Lazare, prennent fin, non sans regret pour nous ; dans leur causerie d’adieux, ils nous ont encouragés à demander à Dieu des novices.
SAMEDI 4 : Suite à l’absence de F. Louis-Marie à Maromby et la nécessité faite à P. Jacques de tenir l’orgue, la schola est tenue de s’enrichir semaine après semaine : après F. Jean-Pierre, puis F. Vincent, voici aujourd’hui F. Bernard-Marie.
DIMANCHE 5 : La grand’messe a été chantée par Raphaël Buyse appuyé par la chorale de sa Fraternité des Parvis, toujours très vivante. Et le soir même le Père Yves Simoens, enseignant jésuite au Centre Sèvres, entamait une session biblique de 8 conférences d’une heure chacune : Homme et femme, de la Genèse à l’Apocalypse, à partir de longues citations impitoyablement littérales.
MERCREDI 8 : Père Abbé se rend sur la journée à Orval avec 4 frères soucieux de  voir comment cette communauté s’y est prise pour la diminution et la nouvelle disposition des stalles dans leur église. Et ce dimanche 12, accompagné cette fois de son prieur ils gagneront, la Grande Chartreuse une semaine durant pour la réunion annuelle de la C.M.F. réfléchissant sur « les  risques de dérives sectaires dans la vie religieuse » aidée en cela par le Prieur général de Chartreuse qui a travaillé la question.
DIMANCHE 12 : Heureuse surprise : F. Paul est en état de reprendre le grand orgue et il ne s’en prive pas !
Bernard-Marie s’absentera, lui, de son côté, trois jours en Belgique pour divers services concernant la bière et l’AIT dont il reprend le travail de trésorier
MARDI 14 : Nous retrouvons deux soirées de suite sur KTO la bonne figure de notre  récent conférencier le Père Simoens échangeant sur l’évangile de Jean avec le Père Devillers, de l’École biblique de Jérusalem.
VENDREDI 17 : Mgr Pascal Delannoy, évêque de Saint-Denis qui suit depuis lundi une retraite à l’hôtellerie avec 28 de ses prêtres, nous entretient de son diocèse (1,6 million d’habitants dont 30% de moins de vingt ans, le tout totalisant 150 nationalités et presqu’autant de confessions religieuses) ; il s’étonne et se réjouit de ce que pareil amalgame puisse générer une telle solidarité et fraternité.
SAMEDI 18 : A l’heure des vêpres Père Abbé nous fait la bonne surprise de son retour de Chartreuse, avec son Prieur, en ayant fait escale à Cîteaux et Acey pour un co-voiturage avec les Abbés respectifs.
LUNDI 20 : F. Bernard-Marie s’absente à nouveau quatre jours pour pouvoir suivre à Cîteaux une session liturgique  de la C.F.C. Et le soir au chapitre, Père Abbé nous informe que F. Laurent, après six années de présence en communauté, lui a demandé à faire son changement de stabilité pour le Mont des Cats.
MARDI 21 : Père Jacques, repart pour l’abbaye d’Acey, deux semaines au service du STIM-Bac.
VENDREDI 24 : Le Père Benoît Standaert, moine de Saint-André-lez-Bruges aujourd’hui ermite tout près du monastère de Wavreumont, un peu comme le fut à Simiane notre cher Dom André, nous parle de l’abondance du cœur au chapitre de quelques-unes de ses occupations ad intra et ad extra. Pareillement un petit film (50’) de la TV belge flamande reçu de Dom Lode abbé d’Orval et vaillamment sous-titré par frère Vincent, sera dimanche comme un prolongement heureux  de la Visite Régulière qu’il nous fit au début d’octobre.

Nous écoutons en ce moment en lecture de réfectoire : Ces femmes qui étaient mes sœurs ; Vie du Père Lataste, apôtre des prisons (1832-1869), biographie écrite par le Père Jean-Marie Gueulette, dominicain tout comme l’était le Père Lataste (Cerf 2012).

Père Abbé et tous les frères vous souhaitent une joyeuse et fervente Attente de Celui qui s’est présenté en disant :
« Je suis la lumière du monde ».

Cette entrée a été publiée dans Chronique mensuelle 2017. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.