Août

LUNDI  1er : Pour nous unir à l’émotion et à la prière des catholiques de France suite à l’assassinat de l’abbé Hamel le 26 juillet, Anne-Catherine, gérante du magasin, y a disposé devant l’entrée une table avec une veilleuse allumée, la prière de St François et le testament spirituel de Christian de Chergé, ainsi qu’un cahier sur lequel  chacun peut écrire une pensée ou simplement signer. Initiative qui créera, tout le temps qu’elle dura, une ambiance de silence et de recueillement inhabituels parmi les clients.
MARDI 2 : Suite au passage en mai de Mr Gilles Panteix et à sa suggestion, la communauté se réunit deux soirs de suite en deux groupes pour débattre du thème : « comment nous montrer toujours plus bienveillants les uns envers les autres et fortifier ainsi notre communion fraternelle ». Le résultat s’en est montré si heureux que l’un des deux groupes a décidé de le poursuivre sur sa lancée.
Ce même mardi nous est revenu de Maredsous frère Laurent, au terme de la session consacrée à la Règle de St Benoît. . Vendredi midi notre Père Supérieur rentre de sa visite à la petite communauté de N.D. de l’Harmonie aux Seychelles qui poursuit depuis 7 ans son enracinement.
SAMEDI 6 : Fr. Jean-Pierre profite du bel été pour aller passer à Belval une semaine de retraite revigorante. Mr de Lauriston est lui aussi heureux de la réussite de son opération à l’œil, mais moins satisfait de ne pouvoir reprendre son travail avant le lundi 22. F. Bernard-Marie est heureusement là pour faire face sur les deux fronts de l’hôtellerie et de la fromagerie.
MARDI 9 : Un proche voisin de l’abbaye, cultivateur en retraite, a perdu voici 4 ans un fils de 27 ans, père de trois enfants, renversé sur la route par une jeune automobiliste sous l’emprise de l‘alcool et de la drogue. Ignace Cardinael s’est juré sur la tombe de son fils de sensibiliser les jeunes des collèges et des écoles sur les conséquences désastreuses de la prise de cannabis.  C’est ce combat aux résultats étonnants qu’il est venu nous partager ce soir.
JEUDI  11 : F. Jean se rend en Bretagne fêter les soixante années de profession religieuse de sa grande sœur Alice. Lui-même célébrera ses cinquante ans de profession en avril prochain.
SAMEDI 13 : Avant de regagner la Roumanie, Gabriel, outre le beau cadeau de sa présence, nous fait celui de l’annonce de son mariage prochain ; qui lui permettra de recevoir le diaconat puis le sacerdoce. Et Petru, de peu son cadet, suivra le même chemin. Ils nous quittent pour faire place à Daniel et Rarès, que nous sommes tout aussi heureux de revoir et qui resteront avec nous dans les mêmes conditions.
DIMANCHE 14 : Afin de nous habiller le cœur et mieux fêter l’Assomption, nous visionnons deux soirs de suite le récit des visites que la Vierge Marie fit en 1932 à cinq enfants de Beauraing (Belgique), telles que les rapporta 75 ans plus tard Gilberte, la plus jeune des cinq voyants, alors âgée de 9 ans.  C’est tout à fait raisonnable, et vraiment touchant. Bref, ça fait du bien.
MERCREDI 17 :  À l’exception des quelques frères nécessaires pour garder la maison – ou leur fauteuil roulant –  ,la communauté s’est rendue en corps à Amettes, village natal  de St Benoît Labre,  et de là à Belval, notre ancienne maison-fille aujourd’hui à Igny,  où se tient une exposition biblique  des plus riche. Le temps était au beau fixe, et le moral des pèlerins plus encore. La messe conventuelle avait été célébrée avant le départ  avec les laudes et aucun autre office ne fut assuré à l’église jusqu’aux complies.
JEUDI 18 : Père Jacques quitte aujourd’hui l’Angola pour retourner achever ses six mois de repos dans l’accueillante Fille-Dieu.  Il nous rentrera le lundi 3 octobre.
MERCREDI 24 : Quinze prêtres du diocèse de Tournai sont en retraite à l’hôtellerie avec leur évêque Mgr Guy Harpigny. Celui-ci a bien voulu nous parler, avec abondance et sans frilosité aucune, de leur synode diocésain de 2013, dont il sort à peine puisque les jeunes ont voulu  avoir à leur tour le leur en 2015.
Signalons que vient d’arriver pour quelques jours à l’hôtellerie, aussi discret que sympathique, Charles Wright, qui s’est lancé dans une recherche sur le cheminement spirituel de Dom André Louf.  Après un premier passage, et plusieurs contacts avec des personnes ayant bien connu Dom André, il s’est plongé avec passion et intérêt dans des notes et documents plus personnels.
JEUDI 25 : Le Père Farin nous est revenu pour une session cinématographique toujours très sollicitée, avec un long et beau film du réalisateur Mike Leigh : Secrets et mensonges, qui a occasionné 2 bonnes soirées de débat et relecture de l’œuvre.
MERCREDI 31 : Père Marc-André et Daniel ont pris la route de Cîteaux pour un aller-retour sur  3 jours pour visiter F. Oswaldo qui poursuit avec bon moral son séjour. .
Ce même jour le portail d’entrée du monastère se voit doublé d’une barrière « douanière » indépendante, plus légère, pour arrêter les voitures et les promeneurs sans manœuvrer trop souvent le portail et en épargner le mécanisme.

Afin de nous reposer de la grosse biographie superbement consacrée par Arnaud Teyssier à Richelieu, nous écoutons un ouvrage beaucoup plus léger : Dix idées bizarres sur la vie religieuse, de Marie-Laure Durand (Médiaspaul 2015) auquel fait suite aussitôt un petit ouvrage sur le travail d’évangélisation des Jésuites aux Iles de Madagascar,  Maurice et la Réunion.

Cette entrée a été publiée dans Chronique mensuelle 2016. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.