Novembre 2006

Jeudi 2 : P. Prieur rejoint le Centre Sèvres à Paris pour la seconde session de dix jours du Stimbac.

Vendredi 3 : P. Abbé nous quitte à son tour pour l’abbaye d’Ubexy où se tiendra la réunion des Commissions d’aide des cinq communautés d’Altbronn, de Belval, de Brialmont, d’Igny et d’Ubexy. Une Commission de 3 membres (Mère Danièle de Rome, Dom Patrick de Sept-Fons et Dom Guillaume) a été chargée d’adresser un questionnaire d’orientation aux moniales des 5 communautés.

Samedi 4 : Au matin d’une journée de grand soleil, les six membres du noviciat se sont engouffrés dans la camionnette du monastère pour leur sortie annuelle, direction le prieuré des bénédictines de Bruges, dans le cadre enchanteur du célébrissime Béguinage. Mère Prieure et ses 18 moniales – dont une novice originaire de Lille – les y recevront comme des princes, et tous reviendront heureux de leur escapade.

Lundi 6 : Ouverture de l’année scolaire avec 2 étudiants, F. Laurent de Koutaba et F. Charbel. Frère Léon de Maromby aurait dû faire le troisième mais il est toujours en attente de son visa.

F. Philippe et notre ouvrier Freddy se rendent de leur côté à Tamié afin de regarder le fonctionnement et le rendement de leur station de méthanisation.

Mercredi 8 : Le Père Mendiboure, jésuite basque – comme St Ignace, ce dont il n’est pas peu fier –, ancien directeur de la Revue Christus et actuel accompagnateur de la grande famille Vie Chrétienne, vient nous donner le premier d’une dizaine d’entretiens sur St Ignace et la spiritualité ignatienne. Nous nous entendrons bien car sa causerie initiale roulait tout entière sur le principe premier des Exercices, à savoir que l’homme a été créé pour louer Dieu.

Vendredi 10 : Dans le sillage du quarantième anniversaire de Vatican II, José de Broucker, ancien journaliste et frère de notre P. Yves, est revenu nous parler de son héros favori, Dom Helder Camara (1909-1999). Depuis son dernier passage en effet, qui remonte déjà à 5 ans, les écrits complets de l’évêque brésilien, qui sont considérables, ont été mis à la disposition du public, rendant plus évident encore le rôle incontournable de Dom Helder au Concile, alors qu’il n’y a aucune fois pris la parole publiquement.

Samedi 18 : Avant de se rendre en Italie pour la visite régulière de Vitorchiano et Frattocchie, P. Abbé a le temps d’aller chercher au train Dom André, venu se faire opérer de la seconde hanche. Et c’est avec un vif plaisir que nous écouterons notre ancien abbé nous donner lui-même  quelques nouvelles de son quotidien studieux de traducteur, aussi bien que des étonnants voyages œucuméniques qui, de loin en loin, enlèvent ce nouvel Habacuc à sa solitude pour le déposer tantôt au Mont Athos, tantôt en Espagne, tantôt en Hongrie…

Lundi 20 : À la veille de nous quitter après un séjour de 7 semaines en communauté, Daniel Zegrean, diacre gréco-catholique du diocèse de Cluj en Roumanie, étudiant à Strasbourg, nous fait une présentation pertinente de son Église Uniate au long de ses 3 siècles d’existence, glorieuse dans l’empire austro-hongrois, tout à fait périlleuse ensuite.

Mardi 21 : Une retraite à l’hôtellerie de prêtres du diocèse de Cambrai nous vaut la présence de notre archevêque Mgr Garnier, qui suit la retraite avec ses prêtres, et celle de Mgr Favreau, ancien évêque de Nanterre, qui la leur donne. Tous deux nous parleront deux soirs de suite, nous apportant ainsi comme des courants d’air puissants, toutes fenêtres ouvertes sur l’Église en France.

 

Cette entrée a été publiée dans Chronique mensuelle 2006. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.