L'église Saint Constance – Saint Bernard

En 1847, Dom Dominique Lacaes souhaita construire une petite église à proximité de la porterie de l’abbaye, car les usages de la congrégation cistercienne interdisaient l’accès de l’église abbatiale aux dames, puisqu’elle était à l’intérieur de la clôture monastique.
Premiere chapelle St Constance, 1848, dessin Eugène ArnouldCette église, l’église Saint Constance, fut terminée en 1849, mais bénite par Dom Dominique le lendemain de Noël 1848. On introduisit dans l’autel les reliques de Saint Constance, martyr du IIIème siècle que l’abbaye avait reçues deux années plus tôt.
Le monastere en 1865 avec l'église St Constance, le petit bâtiment blanc de droite.C’était une petite église à une nef et trois fenêtres en demi-lune comme elle fut représentée par Père Eugène Arnould dans sa biographie de Dom Dominique Lacaes.  On voit cette église sur un autre dessin de Père Eugène, alors que le premier monastère est terminé, vers 1865. L’église est le petit bâtiment blanc de droite, l’entrée du monastère se faisant à gauche de cette église, et l’église monastique, plus grande, est en clôture et donc non accessible au public.

En 1870, l’église Saint Constance fut reconstruite, par les soins du cellérier Père Albéric Leurèle qui succédait à Père Athanase Itsweire qui venait de décéder. En réalité on construisit une nouvelle église, autour et par-dessus l’ancienne. Quand les murs et la toiture furent terminées, l’on détruisit l’ancienne église. Il suffisait alors d’aménager et de peindre l’intérieur pour avoir un édifice tout neuf.

1870 nouvelle chapelle Saint Constance 1895 l'Eglise Saint Constance, le monastère et le nouveau mur de clôture L'Eglise Saint Constance, interieur vers 1895 L'Eglise Saint Constance, interieur, dessin de 1898

1898 St Constance depuis la route, après la construction du nouveau monastère 1898 St Constance lors de la consécration de l'église abbatiale P. Laurent Laborde vers 1905, derrière lui le chevet plat de l'église St Constance

Les dégâts à l’église Saint Constance furent également importants à la fin de la guerre 1914-1918.  Les dégâts furent rapidement réparés, mais les cicatrices restèrent visibles. Le petit clocher de l’église quant à lui ne fut pas réparé, ce qui est visible sur la photo des années 1930.

Le chevet de l’église fut abîmé à la guerre 1939-40 ce qui fait qu’en 1947 on agrandit l’église en lui ajoutant une travée et un petit sanctuaire.

1918 les dégâts à l'Eglise Saint Constance 1925 l'Eglise Saint Constance réparée 1930 St Constance depuis la route, le clocheton a été réduit.

L’Église Saint Constance prend alors les dimensions qu’elle a à ce jour, comme on peut le voir sur la photo aérienne prise en 1997.  On aperçoit également que le clocher a été déplacé, pour se trouver au-dessus du sanctuaire, et qu’il a été agrandi.  L’intérieur a également été modifié lors de l’agrandissement.  En 2000 l’intérieur de l’Église a été restaurée et repeinte, ce qui donne un cachet tout neuf à ce lieu de prière toujours fréquenté sur le Mont des Cats.

1997 Vue aerienne Abbaye et Eglise Saint Constance Intérieur de l'Eglise Saint Constance, 1950 Intérieur de l'Eglise Saint Constance, 2000

Le 20 août 1990, à l’occasion de l’ordination sacerdotale de Frère Jean-Pierre Saumon à l’Abbaye du Mont des Cats, Mgr Vilnet, Évêque de Lille, a proclamé que l’Église changerait de saint patron à partir de ce jour.  Désormais il ne s’agit plus de l’Église Saint Constance (on ne sait même pas avec certitude si ce saint a jamais existé…), pour s’appeler Église Saint Bernard.  C’est de longue date que la « ducasse » du Mont des Cats est célébrée autour du 20 août, et à l’ombre d’une abbaye trappiste le changement de patronyme allait de soi.

Les commentaires sont fermés.