Père Nil Van Hoecke

Pierre Van Hoecke naquit à Hansbeke, dans le diocèse de Gand, en Belgique, en 1799. Il entra à l’abbaye du Gard en 1823 et fut envoyé à la fondation du Mont des Cats comme cellérier en 1826. Il y fut ordonné prêtre en 1831.
Suite à des questions financières entre Le Gard et le Mont des Cats, Père Nil alla à Cambrai demander la protection de l’évêque, Mgr. Belmas.  A l’époque le diocèse de Cambrai comprenait la totalité du département du Nord, le diocèse de Lille n’ayant été créé qu’en 1912.  Père Nil, par sa démarche, voulait se soustraire à la juridiction de l’abbé du Gard. Cette démarche ressemblait à un schisme et il en résulta une situation fâcheuse à l’égard de la maison-mère.
Le Père Prieur, Père François-Marie et une partie des religieux, ceux qui ne souhaitaient pas se mettre sous la juridiction d’un ancien évêque constitutionnel, quittèrent le Mont des Cats, pour se réfugier à Saint Sixte, en Belgique. Mgr Belmas nomma Père Nil prieur provisoire de la communauté du Mont des Cats.
En janvier 1835, Père Nil offrait sa démission comme Prieur du Mont des Cats auprès de Dom Joseph-Marie Hercelin, abbé de La Trappe et Vicaire de la Congrégation des Trappistes de 1834 à 1847. Dans le but de dénouer la crise, Dom Hercelin eut à négocier avec Mgr Belmas, qui demandait que Père Nil soit au moins maintenu cellérier.
La situation se rétablit complètement après la mort de Mgr Belmas en 1841. Père Nil quitta le monastère en 1842 et alla demander sa sécularisation au nouvel archevêque de Cambrai, le cardinal Giraud. Il utilisa ensuite ses compétences d’organisateur dans la construction d’un orphelinat.
La date et le lieu de son décès ne sont pas connus.

Les commentaires sont fermés.