La règle de Saint Benoît

D’après l’édition du XV° Centenaire
Traduction française par Henri Rochais Desclée de Brouwer, 1980

Imprimée au Mont des Cats Octobre 1999.

La Règle de Saint Benoît, est lu chaque jour au Chapitre. Quatorze siècles de commentaires et de pratiques de cette sainte Règle, n’en ont pas épuisé la fécondité. Le texte est découpé en lecture quotidienne sur quatre moines. Les moines qui l’entendent tous les jours et le plus souvent commenté par leur Père abbé cherchent à prolonger de c ette manière l’expérience spirituelle du Père des moines d’Occident.

Chaque jour est mis en évidence l’un ou l’autre des traits authentiques de celui « qui fut rempli de l’esprit de tous les justes ». La règle suscite entre tous les monastères qui l’observent avec chacun son « talent » particulier comme une vaste fraternité familialle ou l’on retrouve :

  • l’amour du Service du Seigneur accompli dans un esprit de louange désintéressée,
  • l’estime de la science divine que nourrit la lecture de l’Ancien et du Nouveau Testament,
  • le zèle à garder l’éloignement du monde,
  • le soin humble apporté au travail intellectuel et manuel,
  • le respect envers l’autorité.

Le texte est découpé pour la « lecture quotidienne » sur quatre mois, selon le découpage que nous utilisons chez nous, et qui, à une modification près, est

Le texte tel qu’il est dans le fichier est une édition soignée et de format « A4 », édition qui est utilisé par les moines du Mont des Cats. Il suit le découpage traditionnel dans la tradition bénédictine. Il est également possible de télécharger la règle complète en cliquant ici.

La traduction utilisée est celle de l’édition du XV° Centenaire (Traduction française par Henri Rochais, Desclée de Brouwer, 1980, Imprimée au Mont des Cats Octobre 1999).

 

Les commentaires sont fermés.