Juin 2004

Mardi 1er juin : Le mois commence en musique pour nos premier et second chantres, FF. Paul et Louis-Marie, en route pour Igny où se tient jusque jeudi la session annuelle des chantres.

Vendredi 4 juin : Depuis plusieurs jours F.Albéric fait une grosse poussée de fièvre continue et F.Florent le met d’autorité à l’infirmerie, ce qu’il accepte avec gratitude – indice le plus sûr du sérieux de son mal.

Samedi 5 juin : À peine rentré d’Igny, F. Louis-Marie doit déjà repartir, cette fois en sens opposé, vers Bellefontaine. Il y représentera P. Abbé à la bénédiction abbatiale de leur nouveau supérieur Dom Jean-Marc, qu’il a bien connu quand ils participaient ensemble aux sessions d’hôteliers ou bien de chant grégorien à Solesmes. Ils ont d’ailleurs le même âge.

Ce même jour P. Abbé nous revient de Vitorchiano, où il s’était arrêté après la visite régulière de Frattochie. Il y a conjugué quelques jours de repos et d’amitié auprès de Dom Emmanuel, avec quelques conférences données aux sœurs sur Cassien. Le nombre des Sœurs, en croissance continue malgré leurs fondations, l’a fortement impressionné, tout autant que la moyenne d’âge, qui tourne autour de la quarantaine. Les moniales ayant la main longue au Vatican, en avaient obtenu une version de la Passion du Christ telle que la reconstitue le fameux film de Mel Gibson. P. Abbé a pu la regarder et il en a apprécié tant le sérieux exégétique que la beauté des images en « temps réel ».

Lundi 7 juin : P.Abbé a participé à Lille à une messe d’adieu autour de notre jeune évêque auxiliaire Mgr. Jean-Luc Brunin, nommé depuis un mois à Ajaccio. Il faut de l’humour pour apprécier pareille antipode… Il viendra lui-même saluer la communauté dans le courant de la semaine. Lors d’une semaine de retraite au Mont des Cats voici quelques mois, l’un de nos responsables, frappé de sa stature personnelle, avait déjà fait cette réflexion : « Voilà un évêque qui ne restera pas longtemps auxiliaire ».

Mercredi 9 juin : Sr Monique Luirard, enseignante d’histoire contemporaine à l’Université de Lyon, est revenue nous donner deux causeries fort instructives et très actuelles sur la laïcité dans la France d’aujourd’hui, en prenant pour fil rouge la succession des Lois décrétées tout au long des deux derniers siècles.

Jeudi 10 juin : Après avoir collectionné les essences végétales rares, notre parc est en passe de devenir, sinon une arche de Noé, du moins un refuge toujours offert aux animaux en détresse. Depuis peu nous hébergeons un petit cochon noir d’Indochine sans papiers, tandis que quelques très beaux faisans ont élu domicile dès l’ouverture de la chasse en septembre dernier. Nous nous contentons de collectionner leurs plumes, qui sont d’une longueur incroyable. Passons à une autre fête plus conséquente : sitôt après le repas du soir nous avons ouvert le triduum des festivités pour le jubilé sacerdotal de P.Firmin (12 juin 1954 – 2004), en regardant un montage audiovisuel tout à fait remarquable – et tendre – où F.Daniel le suit à la trace depuis sa prime jeunesse à Rosendaël (Dunkerque), jusqu’à aujourd’hui, moyennant son passage à Maromby à titre de fondateur et de supérieur (1958 – 1972).

Samedi 12 juin : Le jubilé de P.Firmin s’est poursuivi tout au long du jour ; d’abord par une eucharistie mariale dignement co-présidée avec P.Abbé ; ensuite par un repas au menu franco-malgache ; puis, dans l’après-midi, par un film sur le débarquement ; enfin avant Complies par un hommage au jubilaire, sorti tout droit du cœur de nos trois jeunes frères malgaches, et rehaussé d’un interlude de l’espiègle F.Marcellin. Le lendemain même heure, c’est P.Firmin lui-même qui tint à remercier toute la communauté, en relisant pour nous les 90 premières bornes de son chemin sur la terre, comme une longue et lente progression vers le grand et pur bonheur qu’est devenue aujourd’hui sa vie.

Dimanche 13 juin : F.Jacques gagne Paris pour y faire passer leurs examens à ses étudiants du Stim-bac.

Lundi 14 juin : P.Armando part fêter ses 91 ans dans sa famille à Rome, la Ville Éternelle.

Mercredi 16 juin : FF. Jean-Marc et Patrick, respectivement cellérier et comptable de la communauté, gagnent Tamié pour la session annuelle des cellériers ; P. Abbé profite de la voiture pour se faire déposer par eux à Paris, d’où il gagnera Simiane à la rencontre de Dom André, et de là rejoindra Saint Sauveur au Liban.

Samedi 19 juin : Un neveu de F. Sébastien vient le prendre pour aller passer la journée à Igny, où sa sœur moniale attend de lui un petit fervorino pour ses 50 ans de profession religieuse. Le soir, nous passons en communauté le 4ème des dix épisodes sur l’origine du christianisme.

Dimanche 20 juin : Dom Charles de Victoria, membre de la Commission Centrale réunie à Scourmont pour la préparation du prochain Chapitre Général (Assise, octobre 2005), est trop heureux d’en profiter pour venir visiter ses trois fils étudiants au Mont des Cats ; saluer également, soyez-en sûr, la communauté où il coula 4 années bénies (1990-1994), alors qu’il n’était encore qu’un heureux étudiant sans soucis.

Mardi 22 juin : Le soir, avant de nous quitter, Dom Charles de Victoria nous entretint au chapitre de la vie monastique à travers le vaste continent africain : si elle peut parfois faire figure en Europe d’un long fleuve tranquille, rien de tel en Afrique, où il conviendrait plutôt de la comparer à un rapide aux tourbillons ininterrompus et semé d’écueils, qu’il s’agisse des communications, de l’économie, ou du manque d’anciens face à la prolifération des jeunes…

Mercredi 23 juin : P.Abbé nous est bien rentré de st Sauveur, comme prévu, hélas avec sa fatigue, elle aussi comme prévu.

Samedi 26 juin : F.Bertrand descend jusque Toulouse assister à l’ordination sacerdotale de son jeune frère dominicain, en suite de quoi il séjournera en famille jusque samedi prochain.

Lundi 28 juin : Au terme de ses onze mois sabbatiques – et pour nous sympathiques – , Denis Delesalle redescend de Jérusalem à Jéricho. Dans l’après-midi P.Albéric, dont l’état de santé est de plus en plus préoccupant, est hospitalisé à la clinique Dubois (Lille) ; nous le recommandons à votre prière.

 

Cette entrée a été publiée dans Chronique mensuelle 2005. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.