Août

MERCREDI 2 : Sœur Joséphine, bernardine congolaise du monastère de Goma (RDC) en retraite à l’hôtellerie, nous parle de son pays qui, dit-elle, va mal (impunité, insécurité, guerres inter-tribales). Les Sœurs vivent d’une petite école (200 élèves) où Sr Joséphine enseigne les mathématiques.  Elles sont heureuses de pouvoir s’appuyer sur nos frères de Mokoto.
DIMANCHE 6 : Pour illustrer les chapitres de Père Prieur sur Simone Weil, nous regardons en deux fois un petit film passé en jumelage avec la TV allemande et riche en prises de vue sur les années 30.  Nous avions déjà visionné un film semblable.  La foi du Général de Gaulle, où on découvre qu’il était fervent catholique et, quand il le jugeait bon, gallican.
LUNDI 7 : La seconde cuve à incendie située derrière le cimetière et qui a en son temps nécessité la percée d’une grand-porte dans le mur de clôture, se voit à son tour remplie de ses 240 m³ d’eau (le double de la première cuve). Reste une troisième à installer dans la cour des garages.
JEUDI 10 : Père Abbé rentre de Maromby comme prévu dans l’après-midi avec F. Laurent, et plein d’autres bonnes choses à raconter ou partager. Sauf que F. Pierre-André, dans sa joie peut-être d’avoir retrouvé plein de jeunes frères, a tapé si fort dans leur ballon qu’il s’est rompu un tendon ; le voilà plâtré pour trois mois. Ce qui n’a pas empêché Père Timon de le nommer Père Maître des 4 jeunes profès.
SAMEDI 12 : Nos amis roumains Gabriel et Petru nous font leurs adieux ; ils seront remplacés dès demain par Daniel et Tibèriu.
DIMANCHE 13 : A l’heure du chapitre, un film haut en couleurs  sera visionné en plusieurs soirées sur quelques monastères de l’Athos. Il nous apprend aussi que la sainte Montagne semble connaître actuellement un regain de vocations mais surtout de visiteurs.
JEUDI 17 : Frère Gilbert s’est vu offrir une semaine de retraite à l’abbaye du Désert complétée par un pèlerinage à Lourdes. Son visa de séjour de 4 ans expire en avril prochain, mais il anticipera son retour dès janvier pour participer à l’élection du Prieur de Maromby.
VENDREDI 18 : Les médias diffusent l’admission à l’Université d’Oxford de Malala, la jeune nord-pakistanaise de vingt ans dont nous sommes en train d’écouter la lecture du livre au réfectoire : Moi, Malala, je lutte pour l’éducation  et je résiste aux talibans. Ce même jour nous arrive  pour le week-end notre frère Philippe, toujours aumônier à Roissy.  Père Abbé nous annonce que frère Denis vient d’achever à Mont-St-Bernard une année de présence.  Au terme de cette année la communauté de Mont Saint Bernard et frère Denis envisagent avec satisfaction de commencer deux années de probation en vue d’un changement de stabilité.
MARDI 22 : Nous avons une première réunion de groupes pour réfléchir à une meilleure disposition dans l’église pour faciliter le chant de l’Office.
MERCREDI 23 : Le Père Philippe Robert, jésuite anciennement supérieur à Lille, s’est vu envoyé à Namur pour aider à la mise sur pied d’une grande Province recouvrant toutes les communautés francophones européennes ; sujet d’actualité passionnant à entendre.
VENDREDI 25 : Frère Tomislav de Marija Zvijezda (Bosnie) nous fait la bonne surprise de son passage annuel « pour affaires » ; il nous restera jusque jeudi.
LUNDI 28 : Autre heureuse arrivée : celle de Père Timon, supérieur ad nutum de Maromby. Il nous arrive pour le Chapitre Général, précédé de la réunion régionale afro-malgache à Rome.

Cette entrée a été publiée dans Chronique mensuelle 2017. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.