Août

DIMANCHE  2 : Tôt dans la matinée, Père Abbé rentre de sa semaine de retraite, rejoint le lendemain matin, pour vingt-quatre heures seulement, par notre Père Immédiat, D. Ginepro de Tamié.
LUNDI 3 : Ouverture d’un chantier, contre l’une des portes de l’hôtellerie, pour un petit parking destiné aux handicapés.
MERCREDI 5 : Les six mois d’expérimentation du nouvel horaire de la communauté étant écoulés, une réunion tour-de-table  a permis de ratifier sans plus (vigiles et complies sont reculés d’une demi-heure, tous les autres horaires restant   inchangés).
LUNDI 17 : Cela sent déjà la « rentrée  des classes ». Père Prieur part à Roissy cueillir à l’avion fr. Laurent et fr. Michel-Marie, de Maromby. Ce dernier nous avait quittés voici deux ans déjà et nous revient pour suivre la session « Ananie » proposée aux frères et sœurs en situation de responsabilité dans leurs communautés (début septembre à fin novembre). Fr. Laurent s’apprête à entamer une nouvelle année de STIM.
MERCREDI 26 : …jeudi 27 et lundi 31 août, Mr Gilles Dumez passe dans tous les postes de la fromagerie, depuis la réception du lait jusqu’à la vente du fromage au magasin, pour y voir les tâches accomplies et poser quelques questions, en s’intéressant très particulièrement à la fiabilité de notre manière de travailler. Après un premier compte rendu oral le 31 août, il remettra, courant septembre, un rapport écrit plus détaillé.
MERCREDI 26 : Fr. Tomislav de Marija Zvijezda nous fait la bonne surprise d’un passage de quelques jours.
JEUDI 27 : P.Abbé rejoint l’abbaye de St Sixte pour un bref temps de silence, en le commençant par s’y joindre aux funérailles de leur frère Dries, décédé en la 104ième année de son âge.
SAMEDI 28 : La fête de la dédicace de notre église abbatiale est l’occasion de visionner un remarquable documentaire franco-allemand (1h.30) sur la construction de la cathédrale de Strasbourg, restée jusqu’à la fin du XIXᵉ siècle le plus haut édifice de toute la chrétienté.

Après le livre consacré par Catherine Delamarre à suivre au plus près Thérèse d’Avila et ses sept frères conquistadors tous partis aux Indes, nous écoutons quelques articles d’un colloque consacré en 1990 à l’histoire de Clairvaux et réédité cette année pour le 9ième centenaire de l’abbaye  bernardine.

 

Cette entrée a été publiée dans Chronique mensuelle 2015. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.