Juillet 2009

MERCREDI 01 : Ce n’est pas le chemin de Rome en compagnie de Père Abbé mais celui de l’hôpital d’Hazebrouck – moins long à tout point de vue – qui attendait notre P.Armando. Notre médecin l’y a fait entrer pour tenter d’éradiquer un manque de tension qui l’épuise depuis des mois.

Notre F.Philippe a quant à lui pris la route plus engageante de Paris, tout en gardant avec Anne-Catherine, gérante du magasin, la haute main sur les éditions de Bellefontaine. Ce même jour enfin F.Bernard-Marie, directeur de la fromagerie, eut à s’occuper de trois journalistes de FR 3 Régionale, qui l’ont dûment « embobiné » (et nous avec lui), de quoi bâtir une séquence de 3 minutes consacrée à entrer durant les vacances dans une présentation de produits typiquement du terroir.  La séquence passera durant la dernière semaine d\\\’août, pendant les nouvelles régionales du soir.

 

VENDREDI 03 : Depuis les Seychelles où il semble enfin se reposer vraiment – du moins pour quelques jours – Père Abbé nous fait parvenir un long courriel détaillant à loisir ses derniers déplacements, d’abord à Frattocchie pour la bénédiction abbatiale du 29 juin, puis à N.D.de l’Harmonie, aux îles Seychelles, où les trois préfondateurs ont fourni en deux mois un travail énorme. Ils sont par ailleurs soignés comme coqs en pâte, tant par leur évêque que par le voisinage : la boulangère leur livre gratis ses « bons restes », un ami compte leur offrir une tronçonneuse, un autre une vache…

 

SAMEDI 4 : S’il est un temps pour les départs, il en est un plus doux pour les arrivées : hier ce fut celles de Gabriel et de Marius, clercs étudiants roumains, et ce soir celle de Philippe Duc, tous trois fidèles aux vacances d’été.

Dès demain ce sera encore celle de 3 regardants croates, Igor, Krésimir et Josip, venus partager trois semaines la vie du noviciat. Mercredi enfin verra le retour de F.Gilles de Rome et jeudi celui de Père Abbé.

LUNDI 06 : Le chantier de la nouvelle infirmerie a grandement profité des beaux jours de l’été pour s’extraire de son tohu-bohu originel et montrer au grand jour des formes tout à fait prometteuses. Néanmoins ce ne seront pas les six jours de l’antique création, mais pour le moins six mois qu’il faudra à nos anciens avant de goûter à l’ombre de ses murs le repos du sabbat.

SAMEDI 11 : La fête de notre Père St Benoît fut dûment solennisée par la présence de Mgr Gaschignard, tout jeune évêque auxiliaire de Mgr Le Gall à Toulouse, après avoir été à Guérande le curé des parents de notre frère Bertrand, auquel il est venu conférer en ce jour le diaconat.

 

 

Lors de sa nomination à Toulouse en décembre 2007, Mgr Le Gall l’a spécialement chargé de la pastorale de la jeunesse; les 113.000 étudiants de la Ville Rose ne font-ils pas de Toulouse la seconde ville estudiantine de France ? La flamme qui animait visiblement Mgr Gaschignard en nous en parlant ne fait que confirmer le bon choix de son évêque !

DIMANCHE 12 :  P.Abbé nous a projeté tout un train de photos prises lors de la consécration abbatiale de Dom Thomas à Frattocchie, puis durant son séjour à la fondation des Seychelles : une première maison est déjà entièrement aménagée et présentement occupée; une seconde le sera prochainement. Et tout à l’entour un déboisage impressionnant a permis l’aménagement d’un potager en même temps qu’il dégage de fort belles vues tant sur la mer que sur les crêtes avoisinantes.

MARDI 14 : Nos trois jeunes profès Lucien, Michel-Marie et Dimitri gagnent l’abbaye de Bricquebec, où une session rassemblera dix jours durant 32 jeunes moines et moniales venus de toutes les branches cisterciennes et s’étageant pour l’âge de 30 à 75 ans ! Ils nous diront à leur retour comment chaque matinée y était consacrée à des cours magistraux, d’abord donnés par le Père Joël de Cîteaux sur « la jungle de nos textes fondateurs », auquel succéda Dom Vladimir de Lérins pour « l’aujourd’hui de Cîteaux ».  Les après-midi étaient réservés à des travaux en petits groupes de six, et le dimanche à une sortie au Mont Saint Michel, où ils furent chaleureusement reçus par les Frères et Sœurs de Saint Gervais.

LUNDI 20 : Père Abbé rend visite à Simiane à Dom André.

MERCREDI 22 : Autre visite qui nous fit chaud au coeur : celle de F.Tomislav de Marija-Zvijezda en Bosnie. Elle nous fera également chaud à l’estomac car il était accompagné d’une cargaison de ses fromages à soumettre à notre directeur F.Bernard-Marie. Ce sont des port-salut comme les nôtres mais un peu durs, il faut l’avouer, puisqu’ils comptent jusqu’à 3 mois d’âge. F.Tomislav avait mis à profit les congés payés de ses ouvriers pour pousser lui-même jusqu’au Mont des Cats.

VENDREDI 24 : Les responsables de la fromagerie belge Passendale, qui nous sont de précieux conseillers, notamment pour l’affinage en cave, passent eux aussi la journée dans la maison avec notre équipe fromagère.

DIMANCHE 26 : Nos 3 regardants croates Igor, Krésimir et Josip, reprennent l’avion, presqu’aussitôt relayés par leur compatriote Davor, pour un séjour de même durée au noviciat. Après les Complies, toute la communauté étant déjà couchée, P.Yves est évacué et sera dès le lendemain opéré d’une péritonite à l’hôpital St Vincent (Lille).

LUNDI 27 : Père Abbé part pour la Fille-Dieu puis Frattocchie, en faisant une halte à Valserena.

 

 

 

 

En lecture de réfectoire, après avoir écouté avec un intérêt qui ne s’est jamais démenti l’autobiographie du Père Jean Miguel GARRIGUES, intitulé « Par des sentiers resserrés. Itinéraire d’un religieux en des temps incertains » (Presses de la Renaissance 2007), nous sommes passés à la biographie que Françoise BOUCHARD a consacrée au saint fondateur des Salésiens : « Don Bosco. Par la force du cœur » (Salvator 2008).

 

Cette entrée a été publiée dans Chronique mensuelle 2009. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.