Janvier

DIMANCHE 1er janvier : La solennité de Marie, Mère de Dieu et premier jour de l’An de grâce 2012 se voit encore rehaussée par la présence de notre archevêque Mgr Laurent Ulrich.
L’eucharistie sera suivie de peu par le repas présidé et béni comme il se doit par Mgr Ulrich qui, au moment du dessert coupera le gâteau de nouvel an en salle des coules où les frères pourront s’échanger   à cœur joie les souhaits de bonne année traditionnels. Après None nous aurons toute latitude d’écouter et d’interroger notre évêque au chapitre ; Mgr Ulrich nous y entretiendra plus particulièrement des activités entourant la préparation du Centenaire du diocèse de Lille (le Vicariat Général de Lille fut constitué en diocèse par décret du 25 octobre 1913 et érigé le 10 décembre 1913) et d’un autre événement, touchant cette fois toute la catholicité : le cinquantième anniversaire de l’ouverture du Concile Vatican II (pour mémoire, c’est le 11 octobre 1962 que le Pape Jean XXIII ouvrait solennellement le Concile Vatican II).
LUNDI 2 : Dans ces jours de janvier, va s’ouvrir le chantier de ravalement de la façade nord du monastère, du moins la partie de la communauté, pas encore celle de l’hôtellerie. Cela représente quand même une belle longueur de mur à rejointoyer. En fin de mois, la moitié sera faite, et çà se voit.
MARDI 3 : C’est au lever de ce jour hivernal que F Oswaldo (notre benjamin d’âge et de profession) prend la route pour monter en fin de journée dans l’avion qui le mènera vers son île natale de l’hémisphère sud, l’Île Maurice. Il y réglera quelques affaires personnelles et retrouvera, après trois ans d’absence, famille et amis ; il nous reviendra à la fin du mois.
VENDREDI 6 : Nous inaugurons aujourd’hui la lecture au chapitre d’une autre traduction de la Règle de Saint Benoît. Il s’agit de la version de la R.B. en français courant dont la traduction est due à la collaboration de plusieurs monastères bénédictins et cisterciens et publié par les éditions Bellefontaine, nous l’écouterons en lecture continue.
MARDI 10 : F Florent retourne à l’hôpital St-Vincent à Lille : l’autre œil sera opéré de la cataracte.
MERCREDI 11 : Au cours d’une réunion de communauté, on expose les différentes variantes pour l’aménagement de l’ancienne infirmerie en chambres pour les frères de communauté. Un certain nombre de travaux sont nécessaires, par exemple la réfection de l’installation électrique. La réunion a aussi permis d’évoquer un certain nombre d’autres aspects à ne pas négliger dans ce projet, qui devrait être lancé bientôt.
JEUDI 12 : Les frères Michel-Marie et Pierre-André de Maromby, nous quittent une dizaine de jours, accompagnés de leur tuteur F Gilles, pour leur seconde session du STIM, qui se déroule à l’abbaye bénédictine de Landévennec, au fin fond de la Bretagne.
LUNDI 23 : F Bernard-Marie monte pour deux jours à Paris dans le cadre d’une réunion de responsables de sites (internet) monastiques. C’est le site www.vie-monastique.com qui les réunit : il veut être un outil pour présenter aux jeunes la vie monastique dans les différents  monastères.
VENDREDI 27 : P. Sébastien, qui va vers ses 97 ans le 1er avril prochain, a demandé le sacrement des malades. Trois autres frères ont souhaité le recevoir, Fr Louis,  Fr. Jean-Paul et Fr. Francis. Ce qui s’est fait cet après-midi, dans la chambre de P. Sébastien, en présence d’une bonne moitié de la communauté.
MERCREDI 25 : De ce mercredi à samedi, les quatre frères de Maromby présents chez nous se rendent à Lille pour les sessions d’examens pour l’obtention du DELF, diplôme d’étude de la langue française. Ils participent chaque année aux deux sessions proposées et grimpent ainsi un à un les différents niveaux. Ils sont aidés, de l’extérieur et de l’intérieur, dans cette étude bien ardue : il suffit de penser à la difficulté pour un français d’apprendre le malgache !
LUNDI 30 : Cette fois-ci c’est au tour de F Laurent, accompagné de F Gilles, de prendre la route pour l’unique session de son année préparatoire au STIM. Ce sera à l’Abbaye bénédictine de Pradines.

Après avoir écouté en lecture de réfectoire « Conversion au silence » de Michel Cool, nous abordons cette fois-ci une autre autobiographie, « À cause de Jésus ! Pourquoi je suis demeuré chrétien et reste catholique » (Plon 2011) de Mgr Joseph Doré, évêque émérite de Strasbourg et théologien de renommée internationale (il a siégé à Rome à la commission théologique internationale aux côtés du cardinal Ratzinger).

Cette entrée a été publiée dans Chronique mensuelle 2012. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.