Chapitre 63 – Du rang dans la communauté

LES MOINES GARDERONT au monastère le rang que leur assignent le temps de leur entrée au monastère et ce que l’abbé aura décidé.
L’abbé ne perturbera pas le troupeau qui lui a été confié. Il ne prendra aucune disposition injuste, comme s’il jouissait d’un pouvoir arbitraire.
Il aura toujours présent à l’esprit qu’il devra rendre compte à Dieu de toutes ses décisions et de tous ses actes.
C’est donc selon le rang qu’il aura fixé ou qui leur revient que les frères se présenteront à la paix, à la communion, entonneront les psaumes, prendront place au choeur.
Nulle part l’âge ne déterminera le rang ni n’en préjugera.
Samuel et Daniel, enfants, ont jugé des vieillards.
Excepté ceux que l’abbé aura, comme nous l’avons dit, placés à un rang supérieur pour des motifs plus élevés ou qu’il aura déchus pour des raisons précises, tous les autres auront donc pour rang celui de leur entrée au monastère.
Ainsi par exemple, celui qui sera arrivé au monastère à la deuxième heure du jour saura qu’il est plus jeune que celui qui y est arrivé à la première, quels que soient leur âge ou leur dignité.
Tous feront observer le bon ordre aux enfants en toute circonstance.

 

18 avril
18 août
18 décembre

Cette entrée a été publiée dans La regle de Saint Benoit. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.