Chapitre 52 – De l’oratoire du monastère

L’ORATOIRE SERA CE QU’INDIQUE son nom. On n’y fera, on n’y mettra rien qui n’ait rapport à sa destination.
Le Service de Dieu terminé, tous sortiront dans le plus profond silence, manifestant de la révérence pour Dieu ;
car si un frère veut prier en son particulier, il ne faut pas que la désinvolture d’autrui l’en empêche.
Par ailleurs, si quelqu’un veut prier au plus intime de lui-même, qu’il entre simplement et prie, non à voix haute, mais avec larmes et attention du coeur.
Celui donc qui ne se conformera pas à cette attitude n’aura pas permission de rester à l’oratoire après le service de Dieu, comme on l’a dit, afin qu’autrui n’en soit pas gêné.

 

3 avril
3 août
3 décembre

Cette entrée a été publiée dans La regle de Saint Benoit. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.