Chapitre 44 – Comment les exclus feront réparation

A L’HEURE OÙ SE CÉLÈBRE le service de Dieu dans l’oratoire, celui qui, pour des fautes graves, a été exclu de l’oratoire et de la table, se tiendra prosterné devant la porte de l’oratoire sans rien dire,
la tête au sol, allongé aux pieds de tous ceux qui sortent de l’oratoire.
Il fera cela jusqu’à ce que l’abbé juge qu’il a fait réparation suffisante.
Lorsque l’abbé l’aura fait venir, qu’il se jette aux pieds de l’abbé, puis de tous, afin qu’ils prient pour lui.
Alors, si l’abbé l’ordonne, il sera reçu au choeur et au rang que l’abbé aura décidé.
Il n’aura pas le front d’entonner ni psaume ni leçon, ni quoi que ce soit dans l’oratoire sans nouvelle permission de l’abbé.
À toutes les Heures, quand s’achèvera le service de Dieu, il se prosternera à terre à sa place.
Ainsi il fera réparation, jusqu’à ce que de nouveau l’abbé l’autorise à cesser cette réparation.

Ceux qui, pour des fautes légères, sont exclus seulement de la table feront réparation à l’oratoire tant que l’abbé l’ordonnera. Ils font cela jusqu’à ce que l’abbé les bénisse et dise : « Cela suffit. »

 

24 mars
24 juillet
23 novembre

Cette entrée a été publiée dans La regle de Saint Benoit. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.