Mars 2022

Mercredi 2 : « L’heure vient et c’est maintenant que nous entrons dans « la Grande Quarantaine » pour suivre Jésus au désert en souhaitant que ce temps de prière encore plus profond et de lectio en commun nous rapproche encore plus de Celui qui nous fait vivre. Comme le gouvernement a assoupli le dispositif sanitaire, nous « tombons les masques » en communauté comme à l’office du moins pour ceux qui le veulent. Par contre, nous les remettons côté fromagerie, cave et hôtellerie.

Dimanche 5 : Nous regardons une émission de la série « La foi prise au mot » toujours et encore sous la houlette de Régis Burnet consacrée au « don des larmes » Dans une époque où les larmes se cachent désormais, on est surpris de voir combien les personnages de la Bible ou les grands saints de la tradition chrétienne pleurent. Que signifient ces pleurs ? Que représentent les larmes dans la vie spirituelle ? Et que dire d’un temps, le nôtre, qui ne pleure plus ? alors que toute notre tradition spirituelle – qu’elle soit juive puis chrétienne – valorise les pleurs ? La tradition spirituelle chrétienne a fait des pleurs un don spirituel, une grâce majeure, comme si pleurer nous rapprochait en quelque sorte de Dieu. Catherine Chalier, philosophe, et le père Dominique Salin, jésuite, tentent de répondre à ces questions.

Lundi 7 : Père Jean-Luc prêtre du diocèse de Lille et postulant des Neiges vient passer quelques jours parmi nous. Il restera jusqu’au 23.

Mercredi 9 : Le voyage de notre frère Laurent à Maromby fut maintes fois reporté pour causes diverses et variées, aussi s’en va-t-il aujourd’hui passer quelques semaines dans la grande île. Il commencera par visiter sa famille avant de passer un temps à Maromby. Retour le dimanche des Rameaux. Frère David le remplacera au magasin quelques jours par semaine.

Jeudi 10 : Comme nos frères de Tilburg n’ont plus d’abbé depuis le 11 février dernier, Père Bernard-Marie s’en va avec Dom Manu de Saint Sixte pour consulter les frères sur « la suite des évènements ». Et à son retour le samedi 12, Père Bernard-Marie nous apprend que nos frères de Tilburg ont le double sentiment d’honneur et de perte quant à l’élection de Dom Bernardus comme Abbé Général de l’Ordre. Cela dit, confiants en l’Esprit Saint, ils ont opté pour une élection, prévue le mois prochain.

Samedi 19 : Solennité de Saint Joseph et … vêture de notre frère David. Cela fait que nous sommes doublement en fête.

La communauté juste après la vêture de Frère David.

Dimanche 20:  « Ukraine, comment en est-on arrivé là » documentaire proposé par Arte devrait nous aider à comprendre – autant que faire se peut – la guerre qui, malheureusement, s’y déroule.

Lundi 21 : Père Bernard-Marie s’en va chercher Mère Mary-Helen des Bernardines d’Esquermes pour se rendre à Acey pour la conférence régionale. Retour samedi 26

Dimanche 27 : Nous nous mettons au diapason de la liturgie puisque nous regardons un documentaire sur la crucifixion de Jésus, film d’une série intitulée «  Quand l’histoire fait dates »

Lecture au réfectoire : Sujet ô combien brûlant que celui de l’euthanasie. Aussi est-ce d’une oreille attentive que nous écoutons ce qu’en pense Damien Le Guay dans son livre Quand l’euthanasie sera là.  Il reconnaît que le combat contre l’euthanasie est perdu, ce qui l’empêche pas de défendre ses idées jusqu’au bout en promouvant les soins palliatifs.

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.