Septembre 2021

Mercredi 1 : Au vu du contexte sanitaire dans lequel nous vivons depuis quelque temps déjà, il n’est pas trop de dire que l’hôtellerie tourne à plein régime. De fait, 16 PSP entendez –Petites Sœurs des Pauvres- y sont en retraite pour un peu plus de 10 jours. Retraite prêchée ni plus ni moins que par le Père Podvin en personne. On peut supposer que Saint François de Sales y aura droit de citer.

Vendredi 3 : F Michel s’en va conduire F Marc-André chez nos sœurs d’Igny pour qu’il leur prêche « la Bonne Parole » comme aumônier pendant quelques mois.

Dimanche 5 : Nous continuons notre culture religieuse et générale par le biais de vidéos. Au programme de ce soir, une émission littéraire « l’esprit et les lettres » animée par…..Jean Marie Guénois avec des auteurs comme Christiane Rancé, Charles Wright, Jacqueline Kelen. Cà aide !!!!!!!!!!!!

Lundi 6 : L’entreprise CRBS monte « un petit échafaudage » haut d’environ 35 m « seulement » en vue de rejointoyer la façade de l’église et tant qu’on y est de changer la croix du clocher.

Mardi 7 : C’est bien connu : il faut saisir la grâce quand elle passe. Aussi, le Père Podvin nous adresse-t-il la parole pour redire l’amitié que voue le diocèse à la communauté, notant au passage la fragilité des uns et des autres ; c’est ce qui fait notre espérance. Triste réalité, échec à tous les niveaux quant à l’Afghanistan. S’appuyant sur un certain Le Cléziou, Père Podvin montre que certains catholiques expriment de la rancœur face au gouvernement quant au passe-sanitaire. Enfin, il note que les « Tradis » demandent un médiateur pour ce qui est du Muto proprio concernant la célébration de la messe en rite extraordinaire. Ce qui est quelque chose de douloureux pour l’unité de l’Eglise

Mercredi 8 : Après consultation de la communauté, Père Bernard-Marie a nommé F Jean-Pierre comme prieur, F Gilles sera quant à lui sous-prieur, charge qu’il cumulera avec celle de la présidence de la SAS. Le conseil sera complété par F Michel et F Louis-Marie. F Jean-Pierre et F Gilles travailleront ensemble côté hôtellerie car F Louis-Marie sera opéré dans quelques jours et sera donc indisponible pendant quelque temps. Fr Oswaldo lui, deviendra président du travail lorsqu’il reviendra dans quelques semaines. Frère Marc-André, lui, deviendra Père-Maître à son retour.

Lundi 13 : Tel Jacob qui boitait de la hanche après son combat avec Dieu, ainsi en allait-il pour notre frère Louis-Marie depuis tout un temps mais pour une toute autre raison plus « terre à terre ». Cependant nous pensions qu’il aurait pu échapper à l’opération. Hélas, non. Aussi, rentre-t-il à l’hôpital d’Armentières pour se faire opérer de ladite hanche dès le lendemain. Après quoi, il ira à Clair-Séjour à Bailleul pour la rééducation.

Mardi 14 : A l’occasion du jubilé d’ordination des prêtres du diocèse, Mgr Defois passe quelques jours de retraite parmi nous. Il a quitté le diocèse depuis 2008 pour retrouver son Anjou natale et a profité de ce temps pour voyager à travers l’Europe à la découverte de la réalité ecclésiale des divers pays visités. Pour lui, l’Eglise est victime de l’individualisme libéral. Il faut se recentrer sur l’annonce de Jésus-Christ. Il note aussi que nous manquons de joie et que l’Église doit être un espace d’alliance entre Dieu et l’homme. Il prêche plusieurs retraites par an et donne des conférences autour du concile Vatican II dont on a complètement oublié le message central : la doctrine de la foi.  Lundi soir, au Magasin, il a présenté son dernier livre : La laïcité, une religion nationale ?  Il a plus particulièrement mis en lumière le parcours parlementaire de l’Abbé Lemire et son implication dans le débat sur la laïcité.

Jeudi 16 : Père Bernard-Marie s’en va rendre visite et se présenter à Mgr Ulrich

Vendredi 17 : C’est à vrai marathon que se livre notre nouveau supérieur. De fait, en l’espace de 48 heures, Père Bernard-Marie s’en va à Acey pour la bénédiction abbatiale de leur nouvel abbé Dom Godefroy. Retour au bercail dès le lendemain après un détour à Cîteaux pour rencontrer frère Oswaldo dont le retour au bercail est fixé au 6 octobre. Qui dit mieux !!!!!

Samedi 18 : Une première à l’abbaye puisque « Fête des familles » de nos salariés dont le but est de faire découvrir à leurs proches leur lieu de travail et leurs collègues. Initiative due à Monsieur d’Halluin. Et il y avait du monde et même du beau monde.

Dimanche 19 : Ce soir « objectif lune »  non pas avec Tintin,  mais par le biais  de la télévision. En 2015, France 5 a consacré toute une émission sur la lune pour montrer son influence sur la vie……des terriens. Étant pratiquement dans la lune tous les jours, cela ne va trop nous dépayser.


Lus au réfectoire : Le Chemin des Estives : Nous partons à la découverte du Massif Central en compagnie de Charles Wright qui « un jour, en a eu marre de cette frénésie et il est parti. Certains vont chercher le bonheur en Alaska ou en Sibérie, lui est un aventurier de la France cantonale : il lorgne du côté d’Aubusson, du puy Mary et du plateau de Millevaches… » jusqu’à l’abbaye Notre Dame des Neiges.

Vie de Jean-Paul Ier offerte par l’auteur lui-même, Christophe Henning.

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.