Les moniales à Feluy

Les moniales, originaires de Saint Clément lès Mâcon, qui avaient été expulsées en 1903 avaient fondé Senhor Bom Jesus à Tremembé, dans l’Etat de Sao Paulo au Brésil en 1908.  La communauté fut transférée en 1921 à Nova Friburgo dans l’Etat de Rio de Janeiro. Cette fondation, tout comme celle des moines à Maristella, a eu de nombreuses difficultés d’acclimatation, de santé, et quelques décès, tandis que les aspirants à la vie monastique n’ont pu persévérer. Face à cet état des choses, Dom Chautard décide de rappeler en Europe moines et moniales. Le Chapitre Général de 1929 confirme la décision.

Les moines revenant en Europe aident à la refondation d’Orval en Belgique, tandis que les moniales, d’abord hébergées à Soleilmont, également en Belgique, trouvent le 30 septembre un hébergement provisoire dans l’ancien refuge du Mont des Cats à Feluy.

Dom Marie-Albert Van der Cruyssen, abbé et refondateur d’Orval, propose de construire un monastère pour les moniales de Feluy, à Clairefontaine, près de Bouillon. La supérieure, Mère Jean-Baptiste refuse l’offre pour sa communauté, qui restera donc encore un temps à Feluy.

Pendant le séjour à Feluy, les moniales acceptent une aspirante bruxelloise, Suzanne Fischer, qui prend le nom de Sœur Marie de la Croix. En 1932 Dom Chautard propose aux sœurs de Feluy, qui sont au nombre de 25, de venir aider à la refondation de Chambarand.


Les commentaires sont fermés.