Fondations de moines et moniales au Brésil

Dom Chautard, abbé de Sept-Fons, cherchant un refuge pour les moines de Chambarand qui sont expulsés, rencontre, lors d’un voyage à Latroun, le Docteur Da Sylva du Brésil. Celui-ci le convainc de venir fonder au Brésil. Dom Chautard s’embarque lui-même avec un premier groupe de moines pour fonder Maris Stella.

Dans le même temps, les moniales du monastère de Saint Clément lès Mâcon, fondé en 1875 par des moniales de Laval, et soumises elles aussi au décret d’expulsion, partent également vers le Brésil et fondent Senhor Bom Jesus en 1908, qui sera transféré ensuite à Nova Fribourg.

Les deux fondations ont eu de nombreuses difficultés d’acclimatation, de santé, et quelques décès… Mais aussi, il semble que les vocations brésiliennes ont manqué de persévérance monastique. Même les aspirants à la vie monastique qui étaient envoyés à Sept-Fons pour leur formation, n’ont pas persévéré. Face à cet état des choses, Dom Chautard décide de rappeler en Europe moines et moniales. Le Chapitre Général de 1929 confirme la décision.

Les moines revenant en Europe aident à la refondation d’Orval en Belgique, tandis que les moniales, d’abord hébergées à Soleilmont, également en Belgique, trouvent le 30 septembre un nouveau refuge provisoire dans l’ancien refuge du Mont des Cats à [Feluy->details.php?id=feluy2].

Les commentaires sont fermés.