Autres ressources

Le gaz de fumier

Frère Laurent Baratte, frère convers avec un diplôme d’ingénieur chimiste, proposa au cellérier de l’époque, Père Sébastien Delacommune, de produire du gaz à partir du fumier qui était entreposé à côté de la porcherie.  Cela se passait au début des années 1950.

Père Sébastien autorisa Frère Laurent à faire ses premiers essais, en lui disant que, s’il arrivait à cuire un œuf avec son gaz, il demanderait au Père Abbé (Dom Achille Nivesse), de pouvoir construire une installation.  Ce qui fut fait.  La production du gaz de fumier, qui fut utilisé à la cuisine de la communauté, commença en 1955.

On passa progressivement de la méthode expérimentale à une installation industrielle.  D’un bocal de confiture de 2 litres avec en guise de gazomètre un vieux bidon d’huile, on arriva finalement à une installation de 8 cuves de 12 m3 et trois gazomètres de 20 m3.  Les cuves de stockage du fumier étaient d’anciens caissons du Débarquement achetés aux Domaines et installés côte à côte.

Un des gazomètres de l'installation industrielle.

Gazomètre, avec à sa droite le bâtiment de la porcherie.

Les cuves à fumier pour la production du gaz.

Photo et légende extraites d'un article de journal de septembre 1979.

 

En 1957 Père Sébastien monte un poste de compression du gaz, ce qui permit d’utiliser le gaz de fumier comme combustible dans l’un des camions de ramassage du lait de la fromagerie.

Fort de cette première réussite, Père Sébastien et Frère Laurent s’attelèrent ensuite à la production du gaz à partir du sérum de la fromagerie.  Une des cuves de stockage du fumier fut utilisée pour stocker le sérum.

En 1959 l’abbaye déposa un brevet pour la production et la collecte du gaz de fumier.

1959, brevet pour la production du gaz de fumier.Voici schématiquement, le principe de fonctionnement, selon un diagramme paru dans un journal local vers 1960.

La production du gaz dura une dizaine d’années.  Les déboires se succédant, et le matériel s’usant rapidement par la corrosion due au souffre présent dans le gaz, le rendement baissa.  Finalement l’installation fut arrêtée définitivement en juillet 1964.

 

 

 

Les commentaires sont fermés.