Mai

Mercredi 2 : Arrivée de Philippe Lahaine  qui remplacera Béatrice Mulier à la comptabilité de la fromagerie quand celle-ci prendra sa retraite….à la fin du mois.
Le soir même,  David Milliat de l’émission « Le Jour du Seigneur » nous parle du livre qu’il écrit sur ce qu’il a vécu à la mort de ses parents qui l’a beaucoup marqué lorsqu’il était enfant. Il parle également du « Jour du Seigneur » qui fête cette année ses 70 ans.  On compte entre 600 000 et 800 000 mille spectateurs chaque dimanche, ce qui n’est pas mal du tout vu la concurrence… footballistique.
Jeudi 3 : Au cours de l’Eucharistie, frère Laurent a changé sa stabilité monastique.  Il renouvelle ses vœux d’obéissance, de conversion de vie et de stabilité dans les mains de notre abbé… dans les mains duquel il avait prononcé ses vœux à Maromby.  Rappelons que Père Marc-André a été Prieur de Maromby de 1999 à 2002 et de 2008 à 2016.
Dimanche 6 et mardi 8 : Nous regardons et apprécions une émission de KTO consacrée au  Père Pedro Opeka, lazariste. Fondateur de l’œuvre humanitaire Akamasoa en 1989, figure bien connue du combat qu’il mène contre la pauvreté à Madagascar.
Du lundi 7 au vendredi 11 : Père abbé s’en va à Frattochie y effectuer une visite d’amitié. Il existerait une chance pour vendre leur monastère actuel mais il y a beaucoup d’aléas avant que cela soit fait. Quelques aléas encore pour commencer la restauration d’une maison sur le lieu de leur nouvelle implantation. Prions avec eux.
Dimanche 13 : Mgr Hérouard, évêque auxiliaire du diocèse, nous rend visite comme l’a fait Mgr Ulrich il y a quelques mois.  Il préside l’Eucharistie et, après None, nous partage ses souvenirs de la rencontre du président Macron avec l’épiscopat au collège des Bernardins.  Le Président voulait montrer qu’un dialogue entre l’Église et l’Etat est possible, même si  des « points de friction »  existent entre les deux. Cela devrait stimuler les débats de société à venir.
De ce lundi 14 et pendant toute une semaine, il n’est pas question pour nous de concurrencer le festival de Cannes qui vient de commencer. Cependant, nous sommes filmés sous tous les angles, avec beaucoup de discrétion, en vue du nouveau DVD sur la vie monastique telle qu’elle est vécue au monastère de Sainte Marie du Mont des Cats.
Vendredi 18 : Frère Jean s’en va passer quelques jours dans sa Bretagne natale. Il nous rentrera le 27.
Dimanche de Pentecôte et mardi 22 : Neuroblastome, épidermomycose bulleuse, insuffisance rénale sévère… Des maladies douloureuses, handicapantes, potentiellement mortelles, d’autant plus intolérables quand elles frappent des enfants. Voilà sur quoi portent  « Les mistrals gagnants », d’Anne-Dauphine Julliand, qui parvient à offrir un film empli de rires, de petits bonheurs, de lumière, en un mot, de vie que nous regardons sur deux soirées. . Anne-Dauphine Julliand elle-même a eu la douleur de perdre deux de ses quatre enfants de maladies infantiles. Une vraie leçon de vie et d’humanité.
Qui dit Lundi de Pentecôte, dit journée de la Fraternité des Parvis avec qui nous célébrons l’Eucharistie au cours de laquelle Syméon, petit frère de François, est baptisé. Nous lisons aussi la charte qui officialise l’alliance entre nos deux communautés.  Puis nous partageons une paëlla gargantuesque, laquelle nous donne l’occasion d’échanges on ne peut plus fraternels.
Nous apprenons avec tristesse le décès après une courte maladie d’Yves Flauw. Il travaillait chez nous à l’emballage des fromages depuis 2006. Nous le portons dans la prière ainsi que toute sa famille. Il n’était âgé que de 59 ans. Jeudi 24, plusieurs frères se sont rendus à ses funérailles en l’église Saint Bernard pour y représenter la communauté.
Dimanche 27 : Frère Jacques s’en va pour la semaine au centre Sèvres pour le Stim Bac.  Père Abbé s’en va à Roissy accueillir frère Albéric de Maromby  qui vient passer quelque temps parmi nous pour se reposer et faire un diagnostic de santé.
Nous regardons une émission consacrée à la bioéthique de la série « Sans langue de buis » réalisée par KTO bien sûr. Cela donne à réfléchir en prévision de la rencontre avec Père Bernard Podvin le 6 juin prochain sur le même sujet.
Mercredi 30 : Nous remercions Béatrice Mulier pour ses sept années de bons et loyaux services à la comptabilité de la fromagerie, autour d’un apéritif.
Dom Giacomo de passage parmi nous, nous parle de sa communauté de Tre Fontane et de sa filiation.  La petite taille(7 frères)  de la communauté et des difficultés de tous ordres, ne l’empêche pas de persévérer et de rendre grâce pour les aides reçues.  Père Giacomo souligne aussi les liens qui l’unissent au Mont des Cats, puisqu’il a bien connu – à divers titres – Père Sébastien, Dom André, Dom Alexandre et Père Yves…

Lecture au réfectoire.  On ne compte plus les ouvrages racontant l’histoire de France sous toutes les coutures. Parmi ceux-ci celui, par exemple,  de François Baroin, président des maires de France, « Une histoire de France par les villes et les villages » Albin Michel 2017, nous permet de sillonner les quatre coins de notre pays.  Nous y découvrons « La vitalité d’une France proche, ces terroirs où se sont déroulées tant d’histoires petites ou grandes, qui ont donné à notre pays son visage actuel : une mosaïque d’héritages, tournés vers l’avenir. »

Cette entrée a été publiée dans Chronique mensuelle 2018. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.