Décembre

VENDREDI 1er  : Père Prieur est rentré tard dans la soirée de ses 2 semaines de Stim-Bac  à  Acey, et ce retour soulage la schola et l’organisation du travail dont il est chargé.
DIMANCHE 3 : le P. Raphaël Buyse, membre fondateur  de la Fraternité des  Parvis, a souhaité pouvoir partager notre vie chaque semaine du dimanche soir au mercredi matin. Sitôt dit, sitôt fait : Offices au chœur,  repas au réfectoire et une chambre en communauté.
MARDI 5 : De grand matin Père Abbé prend la route de Paris, où l’attend une seconde courte réunion des supérieurs o.c.s.o. France dont il reviendra jeudi midi.
SAMEDI 9 : Frère Christophe a  fort baissé en quelques semaines : il ne peut plus quitter ni la chambre ni même le lit ; aussi Père Abbé lui a-t-il offert de recevoir  le sacrement des malades, dont Frère Henri a voulu bénéficier lui aussi.
DIMANCHE 10 : Le Mont des Cats s’est réveillé sous un splendide  tapis de neige, dont le résultat immédiat fut que jamais dimanche ne connut aussi peu d’assistance à la grand’messe.
Le soir au chapitre, un Frère dominicain irakien de la Province de France pour quelques semaines à l’hôtellerie, nous parle de son pays depuis la chute de Sadam Hussein en 2003. Il complètera 2 semaines plus tard à l’aide de photos vraiment terribles des méfaits de Daech concernant les chrétiens de Mossoul et alentour.
LUNDI 11 : L’enneigement de nos cours intérieures autant que celui des routes a donné bien du travail à plusieurs, auxquels on ne peut que montrer de la reconnaissance ;  un container de 20 mètres de long  attendu depuis vendredi dans la cour des ateliers pour y entreposer des fromages de la cave  n’y est parvenu que moyennant mille difficultés ; même la cuisine s’est vue privée de son ravitaillement et  F. Laurent de son séjour de  couture chez les Bernardines. Seul F. Bernard-Marie a su gagner Bruxelles sur la journée pour une réunion de l’A.I.T. Un prompt dégel y mettra vite bon ordre.
JEUDI 14 : Charles Wright, jeune chercheur pris de passion pour la grande figure d’André Louf, est venu présenter en 2 séances,  avec Michel Cool, des éditions Salvator, la biographie spirituelle, « le chemin du cœur » de celui qui fut notre abbé 35 ans durant.  La présentation de l’après midi attira une bonne assemblée.
DIMANCHE 17 : Père Abbé, accompagné de F. Patrick, se rend à Scourmont pour la bénédiction abbatiale de Dom Damien, leur nouveau supérieur.  Il succède à Dom Armand Veilleux, autre grand abbé,  touché  par la limite d’âge.
MARDI 19 : Dans le cadre d’une  « Alliance » qui se met en place, sept à huit membres de la Fraternité des Parvis se sont proposés pour tenir la porterie chaque mardi, sous la haute main de frère Pierre.
MERCREDI 20 : Père Abbé est parti chercher à l’avion notre F. Louis-Marie, rentré  de  Maromby, et dont nous  admirons le teint  superbe. Il a souhaité ne pas reprendre toutes ses charges.  F. Daniel  continuera à s’acquitter à la cuisine avec API,  comme durant son absence. Pour marquer ce retour et changement, nous trouverons le lendemain devant notre couvert chacun un gros chocolat ? F. Daniel, à titre de cellérier, nous met ce soir au courant de quelques-uns des travaux menés à bien ces derniers temps : la grille en fer forgé de notre ouvrier Freddy pour la cour de l’ancienne ferme ; la cave à vin remontée dans un coin transformé de la salle des coules par F. Michel en local élégant  digne d’héberger les meilleurs crus ; la rampe du grand perron de l’église ainsi que son éclairage par les soins de Sébastien et de Freddy, etc…
JEUDI 21 : Autre arrivée heureuse, celle de notre ami parisien Philippe Duc, tout content de troquer quelque temps catéchismes et Croix Rouge contre effacement et solitude.
SAMEDI 23 : Il nous reste enfin la bonne surprise de pouvoir embrasser en la personne de notre F. Oswaldo un dernier absent longue-durée,  venu de Cîteaux partager les fêtes de fin d’année.
LUNDI 25 : Seule triste survenance au soir d’un Noël heureux, l’état de frère Christophe nécessite son transfert à l’hôpital d’Armentières, où il mourra le surlendemain.
Vocation tardive entré en 1989, caractère facile et riant, frère Christophe aurait fêté ses 81 ans dans deux semaines et sa langue, qu’il avait bien pendue, aura bien des histoires à raconter là-haut à tous nos frères décédés.
JEUDI 28 : Les reliques de Sainte Thérèse de Lisieux et de ses Saints parents pérégrinent à travers le diocèse et font  halte ce matin au monastère ; elles attireront à la messe du soir une assistance inégalée à laquelle l’ancien curé de la paroisse saura délivrer une homélie tout aussi inégalée. Journée entièrement consacrée à la prière, qu’achèvera  une veillée autour du corps de notre cher F. Christophe. Sa mise en terre se déroulera samedi sous un vent violent mais sans pluie.
VENDREDI 29 : Monsieur le Maire, accompagné d’une partie de son Conseil et des membres du service d’action sociale et culturelle, sont venus présenter leurs vœux et apporter les colis de Noël offerts par la municipalité à nos Anciens.  Ils ont ensuite partagé le buffet froid préparé par les cuisinières sous la haute main de F. Daniel. Ont droit au colis les plus de 65 ans, soit cette année 12 anciens sur une communauté de 21 frères.
DIMANCHE 31 : Pour clôturer l’année, rétrospective oblige,  F. Daniel, après le repas du soir, nous présente un reportage photos de quelques événements marquants et gros  travaux de l’année qui s’achève.

Père Abbé et chacun des frères vous présentent
leurs vœux pour une Année Nouvelle
sous le regard de Dieu et de sa Providence.

Cette entrée a été publiée dans Chronique mensuelle 2017. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.