Avril

SAMEDI 1er : Comme le fit F. Vincent le mois dernier,  F. Jean-Pierre entame à son tour sa 1ère semaine de schola.
DIMANCHE 2 : F. Pierre est hospitalisé à Bailleul pour une grande faiblesse accompagnée de vertiges ; il y restera deux semaines, revenant juste à temps pour passer Pâques avec nous. Nos frères Bruno, Vincent et Laurent vont  passer ce dimanche, qui est celui de la vie religieuse, chez les Bernardines d’Esquermes, où ils se retrouvent être les trois seuls religieux noyés dans un océan de religieuses. Le soir, nous achevons la projection d’un film sur le travail des moines et moniales, précédé d’un très court métrage envoyé par le jeune journaliste de France-Info TV suite à sa plongée en communauté, début  mars.
LUNDI 3 : F. Gilles part 5 jours préparer à En-Calcat la session annuelle des infirmiers monastiques pour un sujet des plus actuels  : la gériatrie.
MARDI 4 : Nous avons partagé ce soir avec simplicité notre expérience de mercredi dernier sur un premier jour de rupture : heureux ? subi ?  En tout cas un bien bon échange, dans l’ensemble tout à fait positif.
JEUDI 6 : Invité par Dom Lode, abbé d’Orval et P. Immédiat délégué de Tilbourg à faire connaissance de l’ abbaye fille du Mont des Cats qu’il n’a encore jamais vue, Père Abbé prend la route des Pays-Bas pour un premier contact.  Il en reviendra après-demain avec F. Pierre-André, que Dom Lode avait ramené avec lui. Père Marc-André nous fera par la suite un rapport chaleureux de cette première visite, voyant Tilbourg comme un second Ste-Marie-du-Mont en plus grand encore, et que ses occupants entretiennent avec une méticulosité inconnue de nous autres. Père Abbé définit la communauté : internationale, interculturelle et surtout intergénérationnelle, comptant 2 novices et 4 profès simples.
DIMANCHE 9 :  Le temps splendide se prêta on ne peut mieux à la bénédiction des rameaux devant l’église. L’assistance s’y révéla même si nombreuse qu’à la communion les hosties manquèrent de peu.
MARDI 11 : Père Marc-André et son prieur se sont rendus à la messe chrismale, précédée l’après-midi par la réunion des prêtres à l’Evêché, car à la célébration elle-même s’ajoutaient les adieux de Mgr Coliche, atteint par la limite d’âge, et l’accueil de son successeur Mgr Hérouard, qui recevra la consécration épiscopale le dimanche 30 avril.
DIMANCHE DE PÂQUES : Après les rudesses du carême, l’entrée dans le temps pascal est une vraie sortie du tombeau avec J.C., encore valorisée par les talents d’un chacun, qui pour le feu pascal, qui pour le chant de l’Exultet et la décoration du réfectoire et, durant l’eucharistie du jour de Pâques, pour la célébration des 50 ans de profession religieuse de F. Jean (16 avril 1967 – 2017) avec chant en breton et sortie de l’église en  fanfare  avec instruments à vent.
LUNDI DE PÂQUES : Pour nous remettre des tensions du triduum pascal, autant sans doute, que pour marquer le jubilé de profession de F. Jean et le retour d’hôpital de F. Pierre, Père Abbé a voulu que le repas de midi soit pris au coin-rencontre du réfectoire, avec menu ad hoc.
MERCREDI 19 ; Deux soirées de suite nous avons pu regarder un petit film (50 minutes) déjà ancien, en 2  parties extrêmement léchées tant pour les images que pour les dialogues, qui nous est venu de la Pierre-Qui-Vire.
MARDI 25 : La liturgie fête aujourd’hui Saint Marc, et la communauté son Abbé. Ce que nous avons commencé à faire sans plus attendre dès hier soir après le repas, en offrant à Dom Marc-André tous nos vœux accompagnés de cadeaux et autres surprises de P. Jacques, notre facétieux prieur. Ce matin encore l’eucharistie, célébrée à l’heure du dimanche, fut suivie d’un repas partagé comme celui d’hier soir en « libre-conversation », puis d’un DVD de Philippe Muyl, Le Papillon, filmé dans la belle nature du Vercors.
MERCREDI 26 : A sa  charge de cellérier, F. Daniel ajoute celle d’archiviste, et à celle-ci celle de photographe, qui toutes trois nous valent de loin en loin de superbes albums retraçant les divers événements et travaux en cours dans la maison, comme ce fut le cas dans l’immédiat avec les récentes fêtes de communauté.
VENDREDI 28 : Notre ancien curé Bertrand Lener est venu nous apprendre mille choses passionnantes sur les migrants cantonnés dans leur jungle de Steenvoorde et qui se trouvent être uniquement de jeunes érythréens et soudanais (Darfour). Ce sont à eux que nous offrons à sa demande les douches de l’hôtellerie deux fois par semaine.
DIMANCHE 30 : Père Abbé et F. Jean-Pierre sont allés se joindre à Lille à  la célébration diocésaine pour l’ordination épiscopale du supérieur du séminaire français de Rome, Antoine Hérouard, devenu  notre nouvel évêque auxiliaire.

La fin du mois coïncidant avec celle du livre du réfectoire, nous fait entamer une volumineuse biographie traduite du néerlandais et sobrement intitulée Godfried  Danneels.

Cette entrée a été publiée dans Chronique mensuelle 2017. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.