Janvier 2005

Samedi 1er janvier – Durant le chapitre qui clôturait, hier soir, l’année 2004, P. Abbé nous a fait savoir qu’il devait se rendre ce premier janvier à Latroun (Israël) avec Dom Patrick de Sept-Fons. Quant aux frères qui le souhaitaient, ils ont pu entrer dans l’An Nouveau au son des belles chansons du film « Les choristes » (90 minutes).

Dimanche 2 janvier – F. Pachôme d’Himmerod, fervent pèlerin du Mont Athos (il nous a dit y être allé 11 fois depuis 1987), nous a fait passer une soirée délicieuse en commentant avec beaucoup de verve quelques diapositives prises par lui lors de ses voyages sur la sainte montagne.

Lundi 3 janvier – Pascal Debraeve, déjà un ancien pour nous, puisqu’il nous avait quittés au terme de son noviciat en juin 2003, vient reprendre contact et passer deux semaines en communauté.

Samedi 8 janvier – En quelques jours presque tous les conseils de la maison ont eu à se réunir, y compris aujourd’hui le conseil d’administration, pour pallier le vide créé par la mort de F. Joop. Aujourd’hui aussi, F. Yves met à profit la fermeture de l’hôtellerie pour gagner Altbronn où il séjournera une semaine.

Dimanche 9 janvier – Notre reclus de l’infirmerie, F. Joseph, fêtera dimanche prochain ses cinquante années de présence au monastère.  Après la messe d’action de grâces, nous prenons l’apéritif avec celui que P. Abbé désigna dans son homélie comme étant le cœur caché et secret de la communauté et « le centre véritable de notre monastère ». En début d’après-midi, F. Bernard-Marie emmène en voiture à l’école de langues de Banneux (près de Liège) nos frères Farid et Igor pour un premier stage intensif de huit semaines. Et le soir au chapitre, P. Abbé annonce un premier train de changements d’emplois : F. Jean-Paul cède la présidence du travail et la cuisine à F. Philippe pour aller remplacer F. Jean-Marc à la cellérerie, ce qui permet à ce dernier d’aller occuper le bureau de l’immobilier.

Lundi 10 janvier – P. Abbé passe la journée à Scourmont pour la préparation de la Conférence Régionale qui aura lieu en mars prochain. Quant à P. Prieur, il a été sollicité par le P. Verdeyen, son ancien directeur de thèse, pour lui servir à son tour de tuteur et le conduire d’Anvers à Metz où le bon Père, qui n’est plus en état d’accomplir seul un tel déplacement, doit entendre une soutenance de thèse sur Guillaume de Saint Thierry.

Mardi 11 janvier – F. Louis-Marie gagne En-Calcat où se tient la session annuelle des hôteliers. Le soir, l’abbé Jacques Bernard nous continue sa lecture patiente de la prière sacerdotale de Jésus (Jn 16).

Dimanche 16 janvier – F. Francis est hospitalisé 48 heures au CHRU pour une première opération de la cataracte. Demain, F. Pierre et F. Yvon suivront son exemple, mais pour eux, qui se sont adressés à la clinique de La Louvière, l’intervention ne demandera que la seule après-midi ! Quant à notre postulant Marc-Joseph, après quarante jours de présence, il a vu qu’il n’était pas fait pour nous et s’est retiré.

Lundi 17 janvier – Bien avant dans la nuit, Marius, séminariste roumain qui, deux ans de suite, a passé un mois d’été à l’hôtellerie, nous arrive pour un nouveau séjour de trois mois et en clôture. Marius est à présent diacre et veut réfléchir posément à son avenir.

Mardi 18 janvier – Depuis ce matin, une entreprise commence à changer les fenêtres des chambres de l’infirmerie côté jardin.  Ce même jour, une notable partie des ordinateurs de la maison ont été, eux aussi, soumis tambour battant à une opération « jouvence » : écran plat, disque dur, clavier, souris, tout a fait peau neuve, tout exulte et chante. À l’heure du chapitre nous avons échangé sur l’opportunité ou non de faire appel aux dons publics pour les travaux de restauration de l’église programmés pour septembre prochain.

Dimanche 23 janvier – P. Abbé est appelé dans la nuit au chevet de son papa et P. Prieur doit assurer au pied levé tous les remplacements que cela implique, depuis l’homélie jusqu’au chapitre du soir. Il nous visualisera ainsi quelques fortes images du tsunami du 26 décembre. De son côté, F. Bernard-Marie consacre son dimanche à visiter à l’École des langues de Banneux nos frères Farid et Igor.

Mardi 25 janvier – Nous entamons cet après-midi notre retraite annuelle, donnée par le Père Gueulette, jeune dominicain, professeur à la Catho de Lyon, qui nous met d’emblée à l’école de Maître Eckhart et du détachement. De notre côté, nous disposons de trois atouts pour une bonne retraite : la fromagerie ne fabriquera pas, la communauté travaille à mi-temps, enfin l’hôtellerie est fermée.

Lundi 31 janvier – P. Abbé consacre ce dernier jour du mois à la réunion bimestrielle de la commission d’aide à Belval, tandis que F. Bernard-Marie reconduit à l’avion notre F. Lucien de Maromby, dont nous n’aurons guère eu le temps d’apprécier la présence.  Notre frère a passé presque tout le temps de son séjour en Avignon ou dans le TGV… Lui-même nous recommande son papa, dont il a appris le décès le mardi 11 janvier. Nous vous confions aussi les parents de P. Abbé, car son papa est vraiment au plus bas.

Cette entrée a été publiée dans Chronique mensuelle 2005. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.