Juillet 2005

Samedi 2 Juillet – L’arrivée de notre ami Philippe Duc, professeur en Seine Saint-Denis, pour son séjour d’été en communauté, officialise l’ouverture des vacances. Notre étudiant malgache F. Albéric-Marcel ne se le fait pas dire deux fois et dès le lendemain on le conduit à Orly pour un congé de 2 mois à Maromby, où on le réclame à la comptabilité… Providentiellement, son départ coïncide avec l’arrivée de F. Jakoba, de Maromby, qui nous est confié pour un congé maladie.

Lundi 4 Juillet – Le groupe néerlandophone Cîteaux dont notre F. Vincent est membre, est venu tenir à l’hôtellerie sa journée trimestrielle ; sujet : une conférence donnée l’an passé par Dom André à New Valamo en Finlande.

Mardi 5 Juillet – Dans 2 mois jour pour jour s’ouvre le chantier de l’église ; ce matin nous en avons connu un premier frémissement avec la visite de l’entreprise chargée de l’électrification des cloches. Il le faut bien puisque l’accès de l’église sera interdit pour six mois environ, non seulement au public mais au sonneur en personne.

Lundi 11 Juillet – Nous accueillons à l’hôtellerie, pour leur journée de désert, les 17 frères et sœurs de la fraternité monastique de Jérusalem installée depuis 2001 à l’église Saint Gilles de Bruxelles, dans une banlieue pauvre essentiellement peuplée d’immigrés maghrébins. Après avoir partagé avec nous l’office choral, ils nous rejoignent à l’heure du chapitre pour un partage bien sympathique. 

Lundi 18 Juillet – L’entreprise de maçonnerie Cleva, qui a ces dernières années travaillé au rejointoiement d’une partie des façades de la maison, a entamé ce matin dans la grange les travaux d’installation de la station de méthanisation qui permettra de ‘recycler’ dans la nature le sérum de la fromagerie, après récupération d’une notable partie de sa bioénergie sous forme de gaz de chauffage. 

Mardi 19 Juillet – Les travaux d’aménagement de l’église incluent un chauffage par soufflerie qui nécessite le déplacement de la tombe de notre fondateur Nicolas Ruyssen. Depuis son décès en 1826, il n’a cessé de reposer dans nos trois églises successives, et ce sont les racines mêmes de la communauté que nous avons ainsi désenfouies. Ses restes reposaient au milieu du chœur des convers sous une plaque de marbre dans un étroit cercueil de 80 cm environ ; le bois en était désintégré mais le crâne et de nombreux ossements apparurent parfaitement conservés, abrités qu’ils étaient sous une voûte de briques très bien agencée. Il ne restait qu’à les en retirer précautionneusement, voire tendrement, en les essuyant au pinceau, ce que fit notre Abbé en personne, avant de les disposer dans un autre coffret provisoirement déposé sous un des autels latéraux du presbytère dans l’attente de leur nouvel emplacement lors du réaménagement de l’église. 

Dimanche 24 Juillet – P. Abbé doit déjà reprendre la route : d’abord pour Belval, où il rencontrera la communauté et déposera F. Bertrand pour sa retraite de profession. De là il se rendra à Rome, avant de nous rentrer vendredi moyennant un dernier arrêt à Sept-Fons. Ce beau dimanche a mal commencé pour F. André-Louis, auquel une tension excessive a causé un début d’accident vasculaire cérébral juste avant laudes. Demain lundi, le docteur le fera transporter à l’hôpital d’Armentières pour faciliter sa rééducation. La porterie aussi bien que le vestiaire devront attendre que tout rentre dans l’ordre avant de retrouver leur pilier de toujours. Prime de consolation pour la communauté : en cette fête de St Charbel, patron du plus jeune de nos deux novices, un cadeau nous est offert en la personne d’un postulant, Ivan, jeune bosniaque ayant déjà séjourné un mois l’an dernier à pareille époque et que F. Bernard-Marie est allé cueillir à l’avion ce midi.

Mercredi 27 Juillet –
Tony, postulant libanais de 37 ans entré au noviciat le 1er mars, a demandé à pouvoir poursuivre son expérience monastique en terre natale, le dépaysement se révélant pour lui trop prononcé.

 

Cette entrée a été publiée dans Chronique mensuelle 2005. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.