Octobre

MERCREDI 1 : Est-ce pour faciliter le retour d’Italie de notre abbé que le cellérier a rallumé dès vendredi le chauffage ? Nous sommes en tout cas fort heureux des deux ! et le soir même bénéficions au chapitre des premiers échos d’Assise.
DIMANCHE 5 : Père Marc-André nous revient à son tour.
LUNDI 6 : Mère Gertrude de la Maigrauge a bien voulu répondre à l’invitation que lui a faite Père Abbé de venir nous aider à dialoguer et à partager entre nous, en vue de la toute proche visite régulière. Elle nous y a aidé, en effet, et lui en sommes très reconnaissants.
JEUDI 9 : Il n’a fallu qu’une seule matinée aux trois monteurs de la société vendeur pour garnir de beaux rayonnages bois deux murs du scriptorium qui vont alléger d’autant le plancher de la bibliothèque du grenier ; un calcul rapide permettrait quelque 10.000 ouvrages pour le seul scriptorium, dont le sol ne craint rien.
DIMANCHE 12 : P. Abbé annonce que F. Laurent, de Maromby, prend dorénavant la responsabilité du vestiaire, aidé par F. Florent.
MARDI 14 : Louis-Marie est hospitalisé quelques jours à Saint Vincent (Lille). Le lendemain, P.Abbé participe à Paris aux assemblées du STIM et de la CMF.
JEUDI 16 : P. Marc-André reprend l’avion direction Antananarivo pour rejoindre Maromby où son mandat de prieur se termine fin novembre.
VENDREDI 17 : Le P. Philippe Robert, supérieur s.j. de la communauté de Lille, s’est prêté à une longue causerie sur son ministère d’aumônier d’étudiants de grandes Ecoles, dont le nombre et les demandes sont en croissance et en changements continuels. Le « débattre », par exemple, y perd du terrain au profit des grandes célébrations liturgiques où peut s’affirmer leur foi chrétienne ; quoique un grand nombre soient plus en quête d’un contenu catéchétique que d’un contact vivant avec la Personne du Christ. Le Père Philippe s’est engagé à revenir.
LUNDI 20 : L’arrivée à midi, depuis Cîteaux, de fr. Vincent annonce la proximité de la Visite Régulière, effectivement ouverte au chapitre du soir par Dom Patrick de Sept-Fons, que rejoindra mercredi notre Père Immédiat Dom Ginepro. Tous deux nous quitteront ensemble samedi matin, après lecture de leur Carte de Visite la veille au soir. Nous leur exprimons toute notre reconnaissance de nous avoir consacré ces jours.
JEUDI 30 : Notre infirmier F. Gilles gagne Ganagobie pour y suivre la session annuelle des infirmiers, qui le retiendra huit jours pleins, tandis que F. Laurent est hospitalisé 48 heures à la Polyclinique du Bois.

Au Père Jaussen, a succédé en lecture de réfectoire une biographie extrêmement serrée et pointue – vrai cours de méthodologie historique – consacrée à

    St Benoît-Joseph Labre

, par Marc Loison (Salvator 2014).

Cette entrée a été publiée dans Chronique mensuelle 2014. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.