Septembre

LUNDI 1 : Retour de l’année scolaire oblige : au petit matin nos 2 Stimistes frères Laurent et Jessé ont pris la direction de La Pierre qui Vire avec leur tuteur F. Gilles, tandis que Père Marc-André prenait celle de Campénéac.
MARDI 2 : P. Joseph, moine bénédictin allemand, depuis 16 ans dans la communauté de la Dormition à Jérusalem, nous a fait le soir une causerie extrêmement intéressante sur l’origine beuronienne de ce monastère ainsi que sur sa petite fondation de Tabgha (lac de Galilée), où il est actuellement détaché.
DIMANCHE 7 : Le Conseil pastoral décide de remettre en route la Commission de liturgie et en nomme les membres : F. Jean-Pierre, F. Louis-Marie, F. Pierre et P. Abbé. Cette Commission introduit quelques modifications. Aux Vigiles, nous cesserons de chanter le second psaume de chaque nocturne et nous le lirons comme nous faisons pour les autres psaumes. Aux petites heures, nous chanterons les psaumes en restant assis.
MERCREDI 10 : Tôt le matin, un vol Charleroi-Perugia, que l’on croirait conçu exprès, déposera P. Abbé en deux heures de temps droit au chapitre Général d’Assise. Tandis que dans l’après-midi nous reviennent de La Pierre Qui Vire nos trois stimistes.
VENDREDI 12 : Nous entendons au chapitre le Père Christian Chassagne, prêtre du diocèse de Saint-Denis (Réunion) chargé depuis deux ans des 200.000 Réunionnais émigrés en Métropole (dont 60.000 en région parisienne), qu’il s’efforce de structurer en Fraternités pour les sortir de leur isolement. Il était accompagné de Jacques Fournier, diacre chargé de la formation permanente des laïcs dans l’île, et de son épouse Noëline, elle-même engagée dans la pastorale des malades.
JEUDI 18 : Comme programmé depuis longtemps, ce jour a été consacré à réhabiller le scriptorium en y alignant les bureaux sur deux files. Cela nécessita quelques gros bras.
SAMEDI 20 : F. Michel a voulu contribuer à la restauration en cours de la façade du préau en montant enlever la parabole T.V. installée par lui voici peut-être vingt ans et qui, vu les progrès de la technique, ne servait plus que de dépotoir pour les pigeons.
DIMANCHE 21 : F. Jessé, de Maromby, rejoint Mission-Langues, à Angers, pour cinq semaines de français intensif.
MARDI 23 : Frère Denis nous a quittés ce matin. Il s’est retiré au diocèse de Digne-Sisteron, où son frère est incardiné.

Nous avons commencé au réfectoire la biographie du Père Antonin Jaussen, dominicain disciple du Père Lagrange à Jérusalem, 1871-1962, par le Père Jean-Jacques Pérennès, dominicain au Caire.

Cette entrée a été publiée dans Chronique mensuelle 2014. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.