Mai 2008

Jeudi 1er : En cette solennité de l’Ascension, nous regardons en soirée les photos ramenées de Madagascar par Père Abbé : le cinquantenaire de Maromby avec la remise de médaille à P.Baudouin et F.Félix, suivie de l’ordination sacerdotale de P.Albéric et P.Étienne ; le cinquantenaire quasi jumelé du Carmel de Fianarantsoa ; et pour finir quelques vues de la future fondation aux Seychelles.
Samedi 3 : P.Abbé va saluer à Belval Dom Denis Huerre, ancien abbé de la Pierre-Qui-Vire aujourd’hui âgé de 93 ans et devenu l’homme sage de toute la grande famille bénédictine. Ce même jour nous est projeté un film sur le célèbre monastère St Macaire d’Égypte, qui connaît depuis 1960 un spectaculaire renouveau dû au moine Matta El Maskin, mort voici 2 ans.
Mardi 6 : P.Prieur participe durant 2 jours à une réunion du comité de rédaction des Collectanea, chez les Bernardines de la Cessoie. Ce même jour, un camion impressionnant vient livrer tout le fonds des éditions de Bellefontaine, soit 33 palettes dont plusieurs de 600 kg. Grâce à Dieu, le temps superbe permet au déchargement de se faire dans des conditions optimales.
Jeudi 8 : P.Abbé se rend pour 48 heures à la Fille-Dieu, à la fois pour la clôture de la Visite Régulière ouverte par Dom Jean-Marc de Bellefontaine, puis voir à l’hôpital F.Marc-André et régler les problèmes de suppléance à l’aumônerie. F.Bernard-Marie, qui l’a conduit à l’avion, en revient avec F.Bruno accompagné d’Oswaldo, postulant mauricien de 31 ans destiné à la fondation des Seychelles.
Lundi 12 : Comme il en avait été décidé à la clôture de la Visite Régulière d’octobre dernier, Dom Victor revient nous consacrer une petite semaine pour se donner le temps de voir chaque frère et faire un bilan de la situation. Nous lui en sommes reconnaissants, et notamment des 4 chapitres du soir écoutés avec autant de plaisir que de profit.
Lundi 19 : Le noviciat se réjouit d’une entrée, celle d’Oswaldo, et se lamente d’une sortie, celle de Samuel.
Mardi 20 : F.Christophe est hospitalisé 3 jours. Opéré le mercredi en début d’après midi, il recevra sa feuille de sortie le lendemain avant midi.
Au chapitre du soir, F.Bernard-Marie, cellérier, nous présente une synthèse réjouissante des chantiers en cours (remplacement de chéneaux pourris au grenier de l’infirmerie, par notre ouvrier Sébastien) et de ceux en préparation ; évacuation des livres et des matériaux amassés à la cordonnerie qui vient de brûler ; évacuation du hangar de la cour de la ferme, plein comme un œuf, et qui doit être démonté pour libérer le chantier de la nouvelle infirmerie ; évacuation de l’ancienne porcherie et de ses maternités ; et pour faire bonne mesure, marquage par des sylviculteurs de tous les arbres à abattre en clôture cet hiver. Notre belle allée de la grotte y perdra 10 de ses plus augustes châtaigners, tous grands mutilés dignes de figurer aux Invalides.
Vendredi 23 : P.Abbé, à qui se sont joints Mère Benedict de Berkel et sa maîtresse des novices Sr Lieve, ainsi que celle de Laval, Sr Béatrice et notre F.Philippe, s’envolent jusqu’en Croatie pour 4 jours de contacts avec des groupes de jeunes.  Quatre jours qui s’annoncent bien chargés de par les petits soins du Père Antun (aumônier des bénédictines de l’île de Pag) et de laïcs intéressés à la vie monastique. Leur pied-à-terre sera la maison des Sœurs de l’Enfant Jésus qui ont longtemps tenu la maison de nos frères de Banja Luka, et d’où il rayonneront jusqu’à Samaritsa à l’Est, où vivent Katitsa et son mari, laïcs cisterciens venus de manière inoubliable nous saluer l’an dernier, puis Klostar Ivanič, abbaye cistercienne du XIIIème s. en reconstruction et aujourd’hui carmel, enfin Zadar au sud, ville côtière toute remplie de souvenirs romains et vénitiens. Ils auront même à se produire devant les caméras de la télévision croate, qui diffusera à cette occasion quelques séquences de notre DVD En ta demeure. À son retour, P.Abbé aura encore à poursuivre son voyage jusqu’à Frattocchie, pour l’installation du nouveau supérieur, Dom Thomas, puis Tre Fontane, où se tiendra la dernière réunion de la Commission d’aide, avant la RGM.
Dimanche 25 : Le Père Horacio Brito, Supérieur Général des Missionnaires de l’Immaculée Conception de Lourdes, argentin de naissance, est venu passer le jour du Seigneur à l’abbaye. Ce fut pour nous une bénédiction car il nous gratifia d’une admirable causerie sur Bernadette et Massabielle. Incomparable conteur possédant sur le bout des doigts son sujet, sonbackground de la famille Soubirous et sa théologie de quelques unes des 18 apparitions resteront pour longtemps dans la mémoire des cœurs.
Lundi 26 : Un laïc oblat bénédictin de Ganagobie nous a proposé ses services et il a été pris au mot en se voyant confier la porterie à temps partiel, plusieurs jours par semaine. Ce même jour l’eucharistie est présidée par Mgr Daniel Labille, évêque émérite de Créteil, qui prêche à l’hôtellerie la retraite de 9 diacres du séminaire de Lille qui seront ordonnés prêtres le 22 juin prochain.
Samedi 31 : Nous achevons le mois en assistant au spectacle théâtral de 3 acteurs itinérants dont la cheville ouvrière est Dominique Davin, assisté de Sandrine Chauveau et de Céline Baldini. Une grande partie de la France cistercienne doit à ce jour les connaître puisqu’ils jouent depuis plusieurs mois Tibhirine. De l’amour dans l’air ou frère Christophe poète – moine – martyr. Leur ‘jeu’, émouvant autant que sobre, se donnait dans la salle audiovisuelle de notre magasin, et il reproduit le combat intérieur qui amènera Christophe et ses 6 frères à souffrir la mort : « Ma vie, on ne me la prend pas, je l’offre ». Après le spectacle, P.Sébastien improvisa un témoignage inattendu à partir de ses propres souvenirs, quand F.Christophe était un jeune frère de Tamié prêté pour deux ans à l’abbaye d’Acey dont P.Sébastien était alors le supérieur.
Quelques nouvelles de nos malades : F.Marc poursuit sa rééducation à la Mitterie, annexe de l’hôpital St Philibert, et F.Marc-André fait de même à la maison de convalescence du Noirmont, canton du Jura.
Après avoir lu au réfectoire : Les mandariniers de la rivière Huai. Le réveil religieux de la Chine, par Benoît Vermander, sj(DDB 2002), nous écoutons à présent : Francois Varillon, Essai biographique, d’Étienne Fouilloux (DDB 2007).
Cette entrée a été publiée dans Chronique mensuelle 2008. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.