Mars

VENDREDI 1er : P Abbé monte sur Paris pour participer à une réunion des supérieur(e)s trappistes de France. Il nous reviendra le lendemain pour présider les funérailles de F Francis.
SAMEDI 2 : Aux funérailles de notre frère Francis en début d’après-midi, en présence d’une nombreuse parenté (il était le douzième enfant d’une fratrie de treize !), étaient présents une délégation des Fils de la Charité avec leur supérieur provincial puisque F. Francis, oblat chez nous, était toujours membre de leur congrégation. Le témoignage du supérieur des « Fils », qui retraça brièvement tout le parcours de Francis, était particulièrement émouvant : Ce goût pour la prière, ce goût de Dieu, a traversé toute la vie de Francis. Il était autant attaché à l’amour des foules ouvrières qu’à l’amour de Dieu. Francis Château, contrairement aux apparences, n’était pas un homme tiraillé entre l’amour de Dieu et l’amour du peuple ouvrier. Sa vie était réellement unifiée.
DIMANCHE 3 : Nous nous retrouvons le soir pour une collation festive autour de Dom Marc-André et de F Stephan, tous deux en partance pour la « La Grande île rouge », pour le premier après un mois en Europe, qui suivait la réunion régionale d’Afrique/Madagascar, et pour le second après plus de trois ans de fidèles services toujours accompagnés de son sourire fraternel et chaleureux.
MERCREDI 6 : F Gilles participe au bureau des responsables d’infirmerie monastique.
Père Marc PrunierNous débutons le soir notre retraite annuelle, prêchée par le Père Marc Prunier, curé des Saintes Maries de la Mer, fameux lieu de pèlerinage en Camargue, surtout connu pour réunir chaque année des dizaines de milliers de Tziganes (Gitans, Manouches, Roms) venus de toute la France et de quelques pays d’Europe. Le thème principal de sa prédication fut le retour aux fondamentaux de notre foi, à partir du baptême, « plongée » dans la mort et la résurrection du Christ.
JEUDI 7 : Peu après les Vigiles quelques frères entourent nos deux voyageurs « au long cours » pour un dernier au revoir avant de les voir prendre la route direction l’aéroport.
MERCREDI 13 : Chose promise chose due. En fin de visite régulière à La Fille-Dieu, en novembre dernier, il avait été envisagé une visite après quelques mois. Aussi P Abbé est-il parti ce midi pour deux journées là-bas.
MERCREDI 13 : Après complies, les frères sont allés voir l’apparition toujours si émouvante du nouveau Pape.
MARDI 19 : Nous entrons en session après les Vêpres, et ce jusqu’à vendredi soir, avec le P Michel Farin, s.j. Il nous est proposé chaque soir une rencontre en deux temps ; une séquence d’un film qu’il a réalisé avec son confrère le P Paul Beauchamp (†) « Le récit biblique des origines » (Genèse chapitres 2 et 3), suivi d’un temps d’échange. Nous avons ainsi revisité la création de l’homme, le paradis, l’arbre de la connaissance, le serpent…
Profitant de la solennité de St Joseph, nous pouvons suivre la messe d’intronisation du Pape sur la place St Pierre.
Le soir, nous sommes heureux de retrouver Mgr Brunin, actuel évêque du Havre après avoir été évêque d’Ajaccio. Il venait passer quelques jours dans le Nord.
MERCREDI 27 : Jour anniversaire de F. Pierre (1928) que plusieurs monastères de moniales ont bien connu. Occasion de le lui dire merci pour ce métier d’hôtelier qu’il remplit encore actuellement.
Communauté Germanophone de BelgiqueCommunauté Germanophone de Belgique, gros-planMERCREDI 27 : F Petrus, ancien prieur de l’abbaye de Mariawald (Allemagne), devenu ermite dans la partie germanophone de Belgique, vient vivre avec nous les célébrations pascales. Il avait vécu plusieurs mois au Mont des Cats il y a de cela plusieurs années déjà.

Nous commençons en lecture de réfectoire «Les jésuites et la Chine, De Matteo Ricci à nos jours » du P Benoît Vermander, s.j. (Éd. Lessius 2012).
Les Jésuites et la ChineLe P Vermander, s.j. né en 1960, sinologue et politologue, directeur de l’Institut Ricci de Taipei depuis 1996 et également directeur de rédaction de la revue en langue chinoise Renlai. Il raconte et analyse en un court récit la relation unique et fascinante entre la compagnie de Jésus et la Chine. Une histoire des liens de la Congrégation de Jésus avec la Chine soulignant la place de ce pays dans la mission jésuite et le rôle des missions jésuites dans l’ouverture de l’Europe et de la Chine à d’autres cultures.

Père Abbé et la communauté vous souhaitent un saint et joyeux Temps Pascal.

Cette entrée a été publiée dans Chronique mensuelle 2013. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.