Novembre

DIMANCHE 4 : Voilà près de cinq ans, Fr Bruno revenait de Maromby, à la demande de Dom Guillaume, et s’est occupé avec diligence du noviciat. Il y a deux ans, P Abbé avait pris la responsabilité mais avec toute la collaboration de Fr Bruno qui continuait de suivre l’unique personne alors au noviciat. En ce jour, une nouvelle étape est franchie. Fr Bruno passe du côté de l’hôtellerie, reprenant le bureau qu’y occupait P. Yves et reprenant aussi son rôle d’écoutant et de confesseur pour les personnes qui le demandent. Merci à lui pour toutes ces années de beau service, un service de maître des novices qu’il a rempli pendant de nombreuses années, de gauche et de droite, depuis quarante ans ! C’est P. Abbé qui prend le noviciat, avec Fr Oswaldo comme sous-maître.
LUNDI 5 : F Gilles se rend à Aiguebelle afin d’y participer à la session des responsables d’infirmeries monastiques, il nous reviendra le samedi pour nous en partager quelque échos toujours très vivants.
Soeur PerlineSuite au décès de Sœur Perline  (première sœur cistercienne malgache ainsi qu’une des fondatrices du monastère d’Ampibanjinana, sous-prieure et maîtresse des novices), survenu le 4 novembre, nos frères de Maromby, conduits par Fr Jean, rejoignent l’Abbaye La Joie Notre Dame (Campénéac) pour y représenter nos sœurs et frères de Madagascar. La célébration des funérailles a eu lieu le lendemain 6 novembre.
JEUDI 8 : P Abbé et F Bruno se rendent en fin d’après midi au couvent des Dominicains de Lille pour participer à l’élection d’un prêtre religieux pour le nouveau Conseil presbytéral de Mgr Ulrich notre Archevêque. C’est le supérieur de l’une des communautés jésuites de Lille qui fut élu au premier tour.
VENDREDI 9 : F Bernard-Marie est invité à intervenir sur la radio RCF-Lille (Radio-Catholique-Française) pour une émission retransmise sur toutes les chaînes RCF de France.
DIMANCHE 11 : Une fois l’homélie dominicale donnée, P Abbé s’esquive de notre assemblée pour gagner en train l’Helvétie et y faire la visite régulière de la communauté de la Fille-Dieu avec retour prévu pour le samedi en fin de soirée.
Colette Nys-MazureLUNDI 12 : Madame Colette Nys-Mazure, qui est presque une « habituée » des conférences en notre magasin, poète, nouvelliste, essayiste, longtemps professeur de lettres, collaboratrice de nombreuses publications, y présente ce soir son dernier ouvrage : Les questions de Lucas, Ed. Mijade.
Voilà un petit livre à mettre dans toutes les mains : celles des parents certes, mais également des parrains, marraines, oncles, tantes, grands-parents … et enfants ! Lucas, du haut de ses douze ans, se pose plein de questions diverses et variées sur Dieu, la vie, la mort, l’amour et l’amitié … Colette Nys-Mazure, par ce petit ouvrage, vient nous confier des éléments de réponse pour aider « nos » Lucas à y voir plus clair !
En 27 chapitres, et autant d’interrogations, le gamin fait le tour de tout ce qui le préoccupe et pose ainsi un regard amusant sur sa famille, ses amis. Ouvrage (Im)pertinent et imagé, pour aider les grands enfants à prendre le chemin de l’adolescence.
MARDI 13 : Nous inaugurons à Vêpres une nouvelle disposition de l’emplacement de la communauté à l’église. Les frères occuperont pour quelques mois d’essai, non plus les stalles du fond, mais celles du devant, près du presbytère.
VENDREDI 14 : F Bernard-Marie se rend à Gand rencontrer les personnes qui gèrent notre site internet (http://www.abbaye-montdescats.fr/).
JEUDI 15 : F Louis-Marie prend la direction de l’Abbaye du Val d’Igny pour y assurer le ministère d’aumônier jusqu’au samedi 24 de ce mois. Il nous en reviendra avec des échos savoureux, mais aussi douloureux liés au décès (20 novembre) et aux funérailles (22 novembre) de Sœur Anne-Bénédicte de Belval.
Ce même jour,  F Vincent passe une journée studieuse à l’Abbaye de Westmalle, où le groupe « Cîteaux » se penche sur l’Apologie de saint Bernard (vision cistercienne sur la vie bénédictine, adressée à Guillaume de Saint-Thierry).
MERCREDI 21 : Après la Fille-Dieu en Suisse, c’est au tour de Frattochie en Italie d’accueillir P Abbé dans le cadre d’une visite « d’aide » à laquelle participent aussi Dom Timothy, procureur de la maison généralice, et Mère Rosaria, abbesse de Vitorchiano.
LUNDI 26 : F Patrick se rend à la polyclinique du Bois à Lille pour y subir quelques examens, dont il reviendra très soulagé le lendemain en fin d’après-midi.
MERCREDI 28 : F Bernard-Marie participe à Paris à la journée de formation de « Monastic ». Plusieurs intervenants sur un sujet crucial : « Que seront dans dix ans nos communautés ? ».
JEUDI 29 : Le Centre médical des Monts de Flandres fête ce jour les anniversaires du mois, dont celui de Frère Simon, 91 ans le 1er novembre. Fr. Jean-Paul et P Abbé se joignent à la fête.

Après avoir écouté en lecture de réfectoire  de Frère Jean-Pierre et Nicolas Ballet, L’Esprit de Tibhirine nous entamons un livre d’entretiens du P. Christian Delorme L’islam que j’aime, l’islam qui m’inquiète Entretien avec Antoine d’Abbundo, Ed. Bayard, Paris, 2012.
Christian DelormeChristian Delorme, prêtre pradosien, né à Lyon en 1950, est impliqué depuis de nombreuses années dans le dialogue interreligieux, particulièrement avec les musulmans.
Dans ce livre-entretien mené avec Antoine d’Abbundo, rédacteur en chef du Pèlerin, le P. Delorme retrace, avec le souffle du pasteur engagé, mais aussi le recul dû à sa longue expérience, les étapes qui ont bouleversé la perception de l’islam en France et dans le monde. S’il aborde longuement la figure de Dieu honorée par les musulmans et par les chrétiens, sans nier les différences, et s’il plaide pour une amitié fondée spirituellement en Dieu, Ch. Delorme ose aussi aborder « les sujets qui fâchent » et dire son inquiétude devant des manifestations actuelles d’un radicalisme musulman.

Cette entrée a été publiée dans Chronique mensuelle 2012. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.