Décembre 2008

LUNDI 1 : Nous sommes entrés en Avent en étrennant de nouvelles aubes de concélébrations dessinées et coupées par Sœur Benedicta.  Nous n’utilisons plus maintenant les coules de concélébration en semaine, mais uniquement ces aubes.  D’un  blanc éclatant, elles ont le chic d’avoir des manches ainsi qu’une encolure simplifiées par rapport aux précédentes.

 

 

De leur côté, nos ouvriers Sébastien et Yves se sont attaqués à forte partie : rien moins que la réfection totale du local des douches attenant à la salle des lavabos, ce qui n’est pas une mince affaire, ni pour eux ni pour nous, qui devons courir après d’autres douches en d’autres coins de la grande maison.

 

 

 

 

 

MARDI 2 : P.Jacques est heureux d’accueillir à l’hôtellerie pour 24 heures toute l’équipe de rédaction des Collectanea, à l’exception du F. Isaïa de Lérins, empêché à la dernière minute.

 

 

 

 

 

JEUDI 4 : C’est sous la neige que notre F.Philippe prend la route des Seychelles, qui sont comme chacun sait le paradis des tropiques. Il nous en reviendra dans deux semaines avec de superbes couleurs, et de non moins superbes prises de vues dans son appareil photos.

 

 

 

 

 

MERCREDI 10 : P.Abbé, qui l’avait précédé de quelques jours dans ce long voyage sous l’équateur, nous est rentré avant lui au jour et à l’heure qu’il avait programmés mais aussi, hélas, dans le malheureux état que nous aussi avions programmé, à savoir totalement H.S. Quelques heures plus tôt, F.Bruno et F.Michel avaient eux-mêmes pris la route de la Fille-Dieu, où F.Bruno assumera quelques jours la charge d’aumônier afin que Père Marc-André puisse venir préparer son propre départ à Maromby dont il est devenu le nouveau supérieur.

 

 

 

 

 

MARDI 16 : Le Père Michel Hubaut, notre enseignant pour l’Année St Paul, a décidé de consacrer ses deux causeries de l’Avent et de la Nativité aux grands discours christologiques du N.T. Il en a compté cinq, relevant les uns de la chrétienté judéenne, d’autres des hellènes ; les premiers menant à la glorification du messie, les autres à la kénose du Fils éternel.

 

 

 

 

 

VENDREDI 19 : P.Yves, qui fatiguait assez depuis quelques semaines, subit aujourd’hui à l’hôpital St Philibert une intervention chirurgicale dont on espère qu’elle puisse améliorer un peu sa situation.

 

 

 

 

 

MARDI 23 : En moins d’une matinée un sapin haut de trois mètres a poussé dans le cloître ; ses senteurs d’arbre de Noël le promettent à un sort moins éphémère que le ricin de Jonas, puisque depuis lors la Sainte Famille a trouvé abri sous son ombre neigeuse. Le lendemain nous arrive à sa suite l’étoile filante, en la personne de notre F.  Denis, qui a interrompu ses vacances studieuses pour venir vivre la Noël au milieu de ses frères.

 

 

 

 

 

VENDREDI 26 : Mr de Lauriston, qui avait consacré ses congés de la Toussaint à un pèlerinage en Terre Sainte organisé par notre Centrale d’achats Le Cèdre, vient ce soir, accompagné de madame, nous en projeter une première série de photos consacrées à l’A.T., qu’ils complèteront vendredi prochain par une seconde série plus spécialement dédiée à la vie de Notre Seigneur ainsi qu’aux Églises d’aujourd’hui en Terre Sainte, dont un chacun connaît le sort tragique.

 

 

 

 

 

MARDI 30 : À son tour F.Philippe nous a bien régalés en nous passant une première série des nombreuses photos ramenées des Seychelles, où devraient prendre pied l’été prochain, venant de Maromby, les premiers fondateurs de N.D. de l’Harmonie. L’évêque et son clergé – dont la moitié est malgache – les attendent déjà, et même toute la population, à 80% catholique.

 

 

 

 

 

MERCREDI 31 : Et voici le dernier jour d’une année qui, même bissextile, passa décidément bien vite. Nous lui disons adieu en nous réunissant au réfectoire autour d’une fondue en l’honneur de notre Père Marc-André, qui nous quittera lui aussi, dans moins de 2 semaines, pour aller assumer à Madagascar sa nouvelle charge de prieur.

 

 

 

 

 

En lecture de réfectoire nous avons entamé un Journal que A.J. JACOBS, juif américain, a tenu durant une année, entièrement consacrée par lui à la lecture de la seule Bible. C’est d’un humour parfois leste mais toujours décapant (Actes Sud 2008).

 

 

 

 

 

Père Abbé et chacun des frères vous souhaitent de tout cœur une année pleine de la  lumière et de la tendresse de Dieu.

 

Cette entrée a été publiée dans Chronique mensuelle 2008. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.