Juin 2010

Mercredi 2 : Quelques nouvelles des santés. Fr. Laurent est hospitalisé à Hazebrouck pour des vomissements. Là, le corps hospitalier, frappé du délabrement de son organisme, décide de l’y garder une semaine. Fr. Marc, qui a perdu toute autonomie pour le moindre déplacement, se trouve pour une longue durée, dans une maison à Lille qui appartient aux Franciscaines Missionnaires de Notre-Dame, et il s’agit de Notre-Dame des Anges.  Aux toutes premières nouvelles, Fr. Marc avoue s’y trouver aux anges ! Par ailleurs, Père Supérieur envoie Fr. Dimitri respirer à La Trappe le bon air de la Normandie avant de rejoindre le Centre Sèvres pour y passer ses examens de fin d’année STIM-Bac.

Samedi 5 : L’ordination presbytérale de Fr. Bertrand, qui lui a été conférée en début d’après-midi par notre archevêque en présence de sa famille massivement représentée ainsi que de Sr Michaela Pfeifer, cistercienne de Marienkron professeur à Sant’Anselmo, et de nos amis Monsieur et Madame Traber, fut un grand moment de bonheur et de convivialité. Après la célébration, un soleil radieux permit à tous de sympathiser dans le jardin de l’hôtellerie ; ce temps superbe était d’autant plus insolent que le lendemain matin la pluie ajournait la procession de la Fête-Dieu…

Lundi 7 : Tandis que D. Jacques est retenu à l’hôpital d’Hazebrouck au chevet de Fr. Laurent, qui ne va pas bien du tout, Sr Michaela nous donne une fort belle causerie sur l’art épistolaire médiéval. Ses quinze années d’enseignement universitaire à des étudiants venus de cultures et de niveaux scolaires très différents les uns des autres, lui ont donné un indéniable don pédagogique qui la rend extrêmement claire et agréable à écouter, autant qu’à vous faire travailler…

Jeudi 10 : L’hôpital d’Hazebrouck nous téléphone le décès, ce matin très tôt, de Fr. Laurent. Il sera inhumé samedi. Il sera parti on ne peut plus discrètement, après avoir ralenti de plus en plus les derniers temps, jusque très fortement les derniers jours avant l’hospitalisation. Il allait avoir 89 ans.

Ce même samedi, le jeune prieur des Dominicains de Lille, le P. Xavier Pollart, et l’un de ses prédécesseurs dans la fonction, le P. Francis Marneffe, répondent à l’invitation de P. Jacques de nous parler de la vie communautaire dominicaine.

Mardi 15 : Le P. Michel Hubaut est revenu ce soir nous présenter le livre de l’exégète Larry Hurtado, « Le Seigneur Jésus Christ ou la dévotion envers Jésus aux premiers temps du christianisme » (Cerf, 2009).

Ce même jour au matin, Fr. Christophe avait été opéré de la cataracte à l’hôpital Saint-Vincent (Lille). Opération sans même aucune hospitalisation, seulement un aller-retour sur la journée, avec un second aller-retour le lendemain pour l’enlèvement des pansements.

Lundi 21 : Emmenés par leur tuteur Fr. Bertrand, nos trois étudiants malgaches, Michel-Marie, Léon et Pierre-André prennent la route des bénédictines d’Hurtebise (Ardennes belges), où se tiendra l’ultime session de l’ITIM, belle institution dirigée depuis l’origine il y a 27 ans par le P. Henri Delhougne, de l’abbaye de Clervaux (Luxembourg).

Vendredi 25 : Au terme de son séjour de rééducation à Bailleul, D. André, ne pouvant plus reprendre la vie en ermitage, rejoint le Mont des Cats, malheureusement pas encore dans la nouvelle infirmerie où manquent plusieurs équipements.

Samedi 26 : Raphaël Buyse, vicaire épiscopal pour le monde des jeunes de moins de trente ans (dont les 110.000 étudiants de Lille et environs), vient nous parler de ces jeunes et de la manière dont le diocèse essaie de les rejoindre, ainsi que de la Fraternité diocésaine des Parvis, dont il a été l’un des fondateurs, Fraternité basée à l’Eglise Saint-Maurice, en plein centre de Lille.

Lundi 28 : Ouverture à l’heure du soir de la célébration des 50 années de profession de Fr. Bruno (Diepenveen, 24 juin 1960). Un habile montage de photos fait passer sous nos yeux une bonne partie des lieux (fort nombreux) que ce grand commis de l’Ordre est allé éclairer de sa douceur souriante. Puis, le lendemain, en sus des célébrations liturgiques puis pantagruéliques, nous visionnons le film de Yann Arthus-Bertrand, « Home », qui rassemble en bouquet les vues magnifiques ou « tristounettes » de l’écrin offert au Roi de la création pour son séjour sur la terre, et son comportement tyrannique envers ses sujets animaux, végétaux et minéraux.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En lecture de réfectoire, après avoir terminé l’année consacrée aux prêtres en écoutant la vie du curé d’Ars écrite par Françoise Bouchard (Salvator, 2005), nous lisons de Laurent de Gaulle, « Une vie sous le regard de Dieu. La foi du général de Gaulle » (Ed. de l’œuvre, 2009).

 

 

 

 

Et nous recommandons encore à vos prières le repos de notre frère Laurent Baratte.

 

 

Cette entrée a été publiée dans Chronique mensuelle 2010. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.