Juillet 2010

Jeudi 1er juillet : Un courrier de Fr. Daniel nous apprend son heureuse arrivée à l’implantation monastique de Maromby aux Seychelles.
Lundi 5 juillet : Flanqué de Fr. Denis, Fr ; Michel prend la route de Simiane avec pour mission d’en ramener toutes les affaires de D. André, ce qui est de fait toute une affaire et leur prendra une pleine semaine. Le bibliothécaire ne peut que s’en frotter les mains et déjà retrousser ses manches.
Jeudi 8 : En dépit de la haute pression barométrique qui ne cesse, jour après jour, de nous dispenser un temps aussi sec qu’agréable, nous retrouvons aujourd’hui notre étudiant romain, Fr. Gilles, de retour de Saint-Anselme. Au terme de deux années bien chargées, avec non seulement les cours de licence mais aussi un bon nombre de cours du niveau baccalauréat qui lui ont été demandés, il a obtenu la licence en section monastique, avec un mémoire sur les apophtegmes.
Lundi 12 : D. André Louf, qui fut notre abbé de 1963 à 1997, s’est endormi dans la paix de son Seigneur ce matin, dans sa chambre de l’infirmerie, un peu avant l’heure de tierce, le jour même où nous arrivaient D. Victor de Tamié et D. Guerric de La Trappe, pour leur soutien trimestriel à notre supérieur. Les funérailles présidées le surlendemain par notre archevêque, réunirent plus de cinquante concélébrants ainsi que bon nombre de moniales et de moines.
Mercredi 14 : D. Jean-Marie du Désert, que nous n’avions plus revu depuis sept ans, nous rapporte quelques souvenirs de D. André, qui en avait jadis fait son père-maître avant qu’il n’aille au Désert succéder à D. Alexandre.
Jeudi 15 : Les trois frères étudiants malgaches partent suivre à Tamié une session d’été portant sur les premiers auteurs cisterciens. Le soir, D. Gérard-Marie, de Melleray, nous parle de la coexistence des treize frères de sa communauté avec les Sœurs de la communauté fondée par le P. Joseph Verlinde, auxquelles, outre l’église, il a offert une aile de son abbaye.
Samedi 24 : La célébration du centenaire de Sr Marguerite a réuni à Belval presque toutes les sœurs de la nouvelle communauté du Val d’Igny (50), leur père-immédiat D. Jean-Marc, d’Acey, ainsi que nos frères Jean-Pierre et Louis-Marie, et tout le village de Belval. Notre supérieur était pour son compte retenu au Mont des Cats par la célébration de la Saint-Jacques, qui nous valut une après-midi chômée égayée de deux audiovisuels, le premier tiré d’un roman à succès, « L’élégance du hérisson », et le second illustrant les « Quatre saisons » de Vivaldi.
Le lendemain, le beau temps nous permit de prendre le repas du soir – pompeusement nommé « pique-nique jacquaire » – sur la pelouse de l’infirmerie.  Un pique-nique agrémenté non seulement de petits plats gourmands, mais encore de spectacles facétieux dus à l’esprit inventif de plusieurs.
Mercredi 25 : P. Jacques nous annonce quelques changements d’emploi qui prendront effet dans les semaines à venir : essentiellement à la fromagerie, où Fr. Bernard-Marie cédera son bureau de responsable à Fr. Gilles, pour aller occuper celui de l’hôtelier. Il nous apprend également que notre jeune profès Fr. Dimitri a été inscrit à l’Institut de Formation Humaine Intégrale de Montréal (IFHIM) à compter du mois de septembre.
Cette entrée a été publiée dans Chronique mensuelle 2010. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.