Chapitre 67 – Des frères en voyage

LES FRÈRES QUI DOIVENT prendre la route se recommanderont à la prière de tous les frères et de l’abbé.
On fera toujours mémoire de tous les absents après la dernière oraison du service de Dieu.
De retour de voyage, le jour même où ils reviennent, les frères, prosternés sur le sol de l’oratoire, à la fin du service de Dieu, après une des Heures canoniques, demanderont la prière de tous, à cause des écarts qu’ils ont pu commettre en cours de route, en regardant quelque chose de mal ou en écoutant de vains discours.
Que nul n’ait l’audace de rapporter à un autre ce qu’il aura vu ou entendu hors du monastère, car cela fait beaucoup de ravages.
Si quelqu’un ose le faire, il sera soumis au châtiment de règle.
De même pour celui qui oserait franchir la clôture du monastère pour aller où que ce soit, ou faire la moindre chose sans ordre de l’abbé

 

25 avril
25 août
25 décembre

Cette entrée a été publiée dans La regle de Saint Benoit. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.