Chapitre 64 – De l’institution de l’Abbé

DANS L’INSTITUTION DE L’ABBÉ, on se fixera toujours pour principe d’établir celui qu’élira, d’un commun accord, toute la communauté inspirée par la crainte de Dieu ou une majorité même faible de la communauté.
C’est pour le mérite de sa vie et sa doctrine de sagesse que sera élu celui qu’il faut instituer, même s’il est le dernier par son rang dans la communauté.
Si – par malheur – la communauté entière, d’un même avis, élit une personne complaisante à ses vices
et si ces vices viennent à être connus de l’évêque diocésain dont relève ce lieu, ou des abbés et des chrétiens du voisinage,
ils empêcheront que prévale l’accord de ces moines dépravés et ils donneront un administrateur qui convienne à la maison de Dieu,
assurés qu’ils en recevront bon salaire, s’ils le font avec pureté de coeur et par zèle pour Dieu, et qu’inversement ce serait péché s’ils négligeaient de le faire.

 

20 avril
20 août
20 décembre

Cette entrée a été publiée dans La regle de Saint Benoit. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.