Chapitre 35 – Des semainiers de la cuisine (suite)

UNE HEURE AVANT LE REPAS, les semainiers recevront du pain et de la boisson, en plus de la mesure fixée,
afin de servir leurs frères à l’heure du repas sans récrimination et sans peiner à l’excès.
Mais les jours de fête, ils patienteront jusqu’à la fin.
Le dimanche, sitôt la fin des Laudes, les semainiers qui entrent et ceux qui sortent se prosterneront dans l’oratoire aux genoux de tous, leur demandant de prier pour eux.
Celui qui sort de semaine dira ce verset : Tu es béni, Seigneur Dieu, toi qui m’as aidé et consolé.
Ayant dit ce verset par trois fois et reçu la bénédiction, celui qui sort sera suivi de celui qui entre, lequel dira : Dieu, viens à mon aide, Seigneur, hâte-toi de me secourir.
Ayant dit par trois fois ce verset qui sera répété par tous, et ayant reçu la bénédiction, il prendra son service.

 

14 mars
14 juillet
13 novembre

Cette entrée a été publiée dans La regle de Saint Benoit. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.