Chapitre 42 – Que nul de parle après Complies

EN TOUT TEMPS LES MOINES doivent cultiver le silence, mais surtout aux heures de la nuit.
En tout temps, c’est-à-dire qu’il y ait jeûne ou déjeuner.
Dans les périodes avec déjeuner, dès qu’ils auront terminé le repas du soir, tous s’assiéront en un même lieu, et l’un d’eux lira les Conférences ou les Vies des Pères, ou quelqu’autre livre qui édifie les auditeurs,
mais non l’Heptateuque ni les Rois, parce qu’il ne serait pas utile aux intelligences faibles d’entendre cette partie de l’Ecriture à cette heure-là. Ils les liront à d’autres heures.
Si c’est un jour de jeûne, ayant dit Vêpres, et après un court intervalle, ils iront à la lecture des Conférences, comme nous l’avons dit.
Puis, ayant lu quatre ou cinq pages ou autant que l’heure le permettra,
tous s’étant assemblés au même lieu pendant ce délai de lecture, y compris ceux qui auraient été occupés à une tâche prescrite,
tous étant donc réunis, ils diront Complies.
À la sortie de Complies, nul n’aura permission de dire quoi que ce soit à personne.
S’il se trouve quelqu’un pour enfreindre cette règle du silence, il sera soumis à un châtiment sévère.
Exception faite dans le cas de force majeure de l’arrivée d’hôtes, et dans celui où l’abbé aurait un ordre à donner à quelqu’un.
Cependant, même dans ces cas, on agira avec le plus grand sérieux et la plus scrupuleuse retenue.

 

21 mars
21 juillet
20 novembre

Cette entrée a été publiée dans La regle de Saint Benoit. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.