Chapitre 11 – Comment célébrer les Vigiles, le dimanche

LE DIMANCHE, ON SE LÈVERA un peu plus tôt pour les Vigiles.
Pour ces Vigiles, on observera les mesures suivantes :
ayant modulé six psaumes et le verset, comme nous l’avons fixé ci-dessus, tous assis en ordre et à leur rang dans les stalles, on lira dans le livre quatre leçons avec leur répons, comme nous l’avons dit plus haut.
C’est au quatrième répons seulement que le chantre dira le Gloria ; dès qu’il l’entonnera, tous se lèveront avec révérence.

Après ces leçons, suivront d’affilée six autres psaumes, avec antienne, comme pour les précédents, et le verset.
Après quoi, on lira de nouveau quatre autres leçons avec leur répons, selon l’ordre fixé plus haut.
Ensuite, on dira trois cantiques tirés des Prophètes, que l’abbé aura choisis ; on psalmodiera ces cantiques avec Alleluia.
Le verset étant dit et l’abbé ayant donné la bénédiction, on lira quatre autres leçons du Nouveau testament, selon l’ordre susdit.
Après le quatrième répons, l’abbé entonnera l’hymne Te Deum laudamus.
Quand il sera achevé, l’abbé lira la leçon des Évangiles, tous se tenant debout avec crainte et respect.
Quand elle sera finie, tous répondront Amen, et aussitôt l’abbé enchaînera avec l’hymne Te decet laus ; puis, la bénédiction donnée, commenceront les Laudes.

Le dimanche, en toute saison, tant l’été que l’hiver, on se tiendra également à cette ordonnance des Vigiles,
à moins que, par malheur, on ne se lève trop tard et qu’il faille un peu abréger les leçons ou les répons.
On prendra bien garde que cela ne se produise pas. Si cela arrivait, que le responsable de cette négligence fasse réparation à Dieu dans l’oratoire, comme il convient.

 

13 février
14 juin
14 octobre

Cette entrée a été publiée dans La regle de Saint Benoit. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.